Un Français sur deux trouve les trottinettes électriques en libre-service dangereuses

La mairie de Paris a notamment décidé de mieux encadrer les services de location de trottinettes.[Martin BUREAU / AFP]

La moitié des Français associe la trottinette électrique en libre-service avec le danger. C'est le résultat d'une étude nationale publiée mercredi et qui révèle la mauvaise image véhiculée par ce moyen de transport en plein boom.

C'est un cabinet d'étude, Smart Mobility Lab, qui a réalisé cette étude sur l'image des engins de déplacement personnels motorisés (EDPM), en marge du Salon Autonomy (16 et 17 octobre à la Grande Halle de la Villette).

Sur un échantillon de 1.000 personnes de 18 ans et plus, un sondé sur deux a associé les trottinettes électriques au danger. Un résultat en hausse de 28 points par rapport à 2018. La deuxième image est la dimension pratique (38%, en baisse de 5 pts), tandis que l'aspect écologique (34%) reste sur le podium malgré une baisse de 13%. L'an dernier, ce dernier facteur se trouvait en tête du classement (47%), devant les côtés pratiques (43%) et économiques (36%). 

Un million de trottinettes vendues en 2022 ?

Selon l'étude, cette détérioration de la popularité des trottinettes électriques s’explique par «l’arrivée massive et en très peu de temps» de ces engins dans les rues des grandes villes (et d'opérateurs), ainsi que par la hausse des incivilités que cela a provoqué et enfin les premiers incidents

Face à ce problème, la mairie de Paris a notamment décidé de mieux encadrer les services de location de trottinettes, avec un futur appel d'offres pour ne retenir que deux ou trois opérateurs. Aujourd'hui, environ 18.000 engins sont à disposition dans la capitale, selon Le Parisien.

Malgré cette image mitigée, la Smart Mobility Lab a annoncé une forte croissance des ventes de trottinettes en 2019 (350.000 contre 232.000 en 2018) et a prévu un million d'achats en 2022. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles