IDF : quel est le profil des touristes qui viennent faire leur shopping dans la région ?

Le shopping représente chaque année 3 milliards d'euros de retombées économiques. Le shopping représente chaque année 3 milliards d'euros de retombées économiques.[© MARTIN BUREAU / AFP]

Le profil de ces «shoppers» – venus des quatre coins du monde pour faire les magasins achats en Ile-de-France – a été passé au peigne fin, dans une étude de la CCI Paris-Ile-de-France et le Comité régional du tourisme, publiée ce jeudi 17 octobre.

De fait, «le shopping est globalement la troisième source de motivation d'un séjour dans la région» selon l'étude, même si, dans le détail, il ne figure qu'en cinquième position pour les clientèles internationales, après les promenades, la visite de musées, les parcs d'attraction et la visite de parcs et jardins.

26 millions de visiteurs

Au total, chaque année, ce sont près de 26 millions de visiteurs qui effectuent des achats de biens durables (à différencier des biens alimentaires ou de premières nécessités) en Ile-de-France. Parmi eux, 60 % viennent d'un pays étranger, notamment des Etats-Unis, du Royaume-Uni, d'Espagne, d'Italie et d'Allemagne.

Dans le détail, 76 % d'entre eux voyagent pour motifs personnels uniquement, et 28 % sont des primo-visiteurs de la région. Ce sont à 55 % des femmes et 32 % des CSP +, et leur âge moyen est de 41 ans.

Enfin, ils restent en Ile-de-France un peu plus longtemps que la moyenne des autres visiteurs, soit environ 4,8 nuits contre 3,8 nuits, organisent eux-mêmes leur séjour (84 %) et ont réservé plus d'un mois à l'avance (61 %).

3 milliarDs d'euros de retombées économiques

«Entre maisons de luxe, grands magasins, créateurs tendance, concept-store et outlets, Paris Ile-de-France est une destination shopping très appréciée des touristes français et étrangers», peut-on lire dans l'étude.

En 2018, on estime à 3 milliards d'euros les retombées économiques liées au shopping, soit 15 % de la consommation touristique totale de 22 milliards d'euros. En détail, la clientèle française a généré 1 milliard d'euros et la clientèle internationales environ 2 milliards.

A noter que les clientèles hors-Europe (chinoise, maghrébine, sud-coréenne, japonaise...) consacrent des budgets plus importants au shopping que les clientèles continentales et de proximité. Les Chinois dépensent en moyenne 353 euros par personne, contre 190 euros pour les Russes, ou 73 euros pour les Allemands.

À suivre aussi

Des secouristes sur la place Saint-Marc inondée, le 12 novembre 2019 à Venise [Marco Bertorello / AFP]
Italie Venise touchée par une «acqua alta» historique
Le tourisme du Mur du Berlin
Allemagne Le tourisme du Mur du Berlin
Tourisme Des visites immersives à Berlin pour les 30 ans de la chute du mur

Ailleurs sur le web

Derniers articles