IDF : Valérie Pécresse demande le remboursement des Franciliens lésés par la grève SNCF

Valérie Pécresse regrette que le remboursement ne concerne que les usagers du TGV. Valérie Pécresse regrette que le remboursement ne concerne que les usagers du TGV.[© BERTRAND GUAY / AFP]

Les Franciliens, largement touchés par la grève inopinée de la SNCF, «doivent être indemnisés et inclus dans le fonds d'indemnisation», a communiqué Ile-de-France Mobilités ce lundi 21 octobre.

Une demande portée par Valérie Pécresse, la présidente de la région et d'Ile-de-France Mobilités, qui regrette que le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, ait uniquement annoncé le remboursement d'une partie des voyageurs du TGV et des Intercités, «excluant de fait» les Franciliens, pourtant «particulièrement victimes» de ce mouvement social.

«Encore une fois, les voyageurs du quotidien sont les grands oubliés de la SNCF. Eux aussi doivent être remboursés de la galère qu’ils ont traversée ! Elle s’ajoute aux dysfonctionnements récurrents, faute d’entretien, de nombreuses lignes franciliennes du fait du sous-investissement de l’Etat», a ainsi fait savoir Valérie Pécresse.

En conséquence, la présidente d’Ile-de-France Mobilités a donc demandé «que le fonds d’indemnisation annoncé ce dimanche par Guillaume Pepy dans le journal Le Parisien concerne également les Franciliens et l’ensemble des voyageurs du quotidien».

Dans cette interview, le PDG de la SNCF sur le départ a en effet annoncé la création «d'un fonds d'indemnisation doté d'un million d'euros, afin de compenser les dommages exceptionnels que les voyageurs TGV et Intercités ont subi du fait de cette grève surprise».

Selon lui, le fonds «prendra notamment en charge les frais engagés par les voyageurs ayant dû racheter de nouveaux billets de train, ou ayant été obligés de se reporter vers d'autres moyens de transport comme l'avion, ou encore ceux ayant perdu une réservation d'hôtel».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles