Muriel Robin, Alexandra Lamy, Josiane Balasko... 150 personnalités appellent à défiler contre les violences faites aux femmes

Des personnes ont réalisé un «die-in» sur la place de la République à Paris le 19 octobre. [© DOMINIQUE FAGET / AFP]

Alors que le nombre de féminicides cette année (123 ) a déjà dépassé le nombre total de 2018, une centaine de personnalités signent une tribune ce mardi 22 octobre appelant à un grand rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles.

Parmi les 150 signataires environ de la tribune publiée sur Franceinfo, figurent des artistes tels que Muriel Robin, Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Aure Atika, Virginie Efira, Julie Gayet, Agnès Jaoui, Claudia Tagbo ou encore Alice Taglioni. Elles se mobilisent aux côtés de journalistes, de militantes, de médecins et d'universitaires.

Ensemble, ces personnalités soutiennent la mobilisation prévue à Paris le samedi 23 novembre par le collectif #NousToutes. «Avec cette marche, nous porterons la voix de toutes celles qui, parmi nous, cumulent les violences en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce qu'elles sont racisées».

Les signataires entendent également attirer l'attention du personnel politique, alors que le budget 2020 a récemment fait polémique : «nous ferons en sorte que les pouvoirs publics prennent enfin des mesures à la hauteur. Les demi-solutions ressassées depuis des décennies ne fonctionnent pas. Le gouvernement doit passer à la vitesse supérieure et débloquer un milliard d'euros contre les violences pour financer des politiques publiques qui touchent l'ensemble de la population. La société est mobilisée. Les politiques publiques doivent suivre.»

Une pétition a été mise en ligne, tandis que près de 3.000 personnes ont déjà indiqué leur présence sur la page Facebook de l'événement à venir. Le collectif #NousToutes a déjà organisé ce samedi 19 octobre cinq actions simultanées dans les rue de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles