Le (probable) nouveau géant de l’automobile PSA-Fiat-Chrysler en 5 chiffres fous

Une fusion entre PSA et Fiat Chrysler ferait du nouveau groupe le numéro quatre mondial sur le marché automobile. Une fusion entre PSA et Fiat Chrysler ferait du nouveau groupe le numéro quatre mondial sur le marché automobile. [MARCO BERTORELLO, Joël SAGET / AFP]

Alors que les deux constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler semblent sur le point d'acter leur fusion, un mariage entre le Français et l'Italo-américain créerait un véritable mastodonte du secteur, dont les chiffres-clés donnent le tournis.

un groupe détenant 15 marques

Si les groupes PSA et Fiat-Chrysler fusionnaient, cela créerait un géant contrôlant pas moins de 15 marques. L'entreprise française est en effet propriétaire de cinq marques : Peugeot, Citroën, DS, ainsi que les deux sociétés sœurs allemande et britannique Opel et Vauxhall.

Tandis que Fiat Chrysler Automobiles (FCA) en détient pas moins de dix : les Italiennes Fiat, Alfa Romeo, Maserati, Lancia et Abarth, ainsi que les Américaines Chrysler, Jeep, Dodge, SRT et Ram Trucks (spécialisée dans les véhicules utilitaires).

8,7 millions de véhicules vendus

Le nouveau groupe réunissant PSA et FCA deviendrait rien de moins que le numéro quatre mondial sur le marché automobile, en termes de véhicules vendus. En effet, l'an dernier, les deux constructeurs en ont écoulé 8,7 millions : 3,9 millions pour le Français et 4,8 millions pour l'Italo-américain.

Ce qui reste loin derrière les trois leaders que sont Volkswagen, Renault-Nissan-Mitsubishi et Toyota, qui ont chacun dépassé les 10 millions de ventes en 2018. Mais le nouveau groupe se placerait devant General Motors et ses 8,4 millions de véhicules vendus.

184 milliards d'euros de chiffre d'affaires combiné

Si les deux groupes avaient fusionné l'an dernier, leur chiffre d'affaires en 2018 aurait atteint 184 milliards d'euros : 110 milliards d'euros provenant de Fiat Chrysler et 74 millions de PSA. Quant à leur chiffre d'affaires consolidé (la somme des chiffres d'affaires des sociétés du groupe, à laquelle on ôte le chiffre d'affaires réalisé entre les filiales), il est évalué à 170 milliards d'euros.

En comparaison, le chiffre d'affaires de Volkswagen s'élevait à 236 milliards d'euros en 2018, et celui de Toyota à 246 milliards (sur l'exercice fiscal 2018-2019), soit entre 30 et 40 % de plus.

410.000 salariés à travers le monde

Il n'y a pas qu'en matière de ventes que le nouvel ensemble serait gigantesque. En matière d'emplois aussi. En effet, il regrouperait 410.000 salariés, PSA en revendiquant 211.000 et Fiat Chrysler 199.000.

Moins que chez Volkswagen, et ses plus de 660.000 employés, et chez Renault-Nissan (quelque 450.000), mais plus que chez Toyota, qui en comptait 371.000 l'an dernier.

37 % des immatriculations en France

Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), les groupes PSA et FCA représentaient l'an dernier 37 % des immatriculations en France : 32 % pour le Français et 5 % pour l'Italo-américain. En termes de chiffres, PSA a vendu 699.000 véhicules et Fiat Chrysler près de 100.000, sur un total de 2,2 millions d'automobiles écoulées dans l'Hexagone en 2018.

A l'échelle européenne, les deux constructeurs représentent près du quart des immatriculations (23,3 %).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles