Une «grève reconductible se dessine» à la SNCF en décembre

La décision sera prise début novembre par le syndicat. [AFP]

Le secrétaire général de la CGT-Cheminots, Laurent Brun, a indiqué vendredi 1er novembre dans un entretien au Parisien qu'une «grève reconductible se dessine à la SNCF» à partir du 5 décembre.

Jusqu'à présent, la CGT ne s'était pas prononcée sur un tel mouvement alors que l'Unsa-ferroviaire et SUD-Rail ont lancé un appel à une telle grève reconductible. «On va attendre que nos instances se réunissent les 7 et 8 novembre et décident», précise Laurent Brun. Une réunion est également prévue le 14 novembre avec les autres syndicats de la SNCF

Outre la réforme des retraites, qui sera le sujet de la mobilisation interprofessionnelle du 5 décembre, Laurent Brun pointe «un phénomène de ras-le-bol généralisé». En témoigne, la grève déclenchée le 21 octobre au technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine) et qui perturbe le trafic sur l'axe Atlantique.  

«Il va falloir qu'il écoute, qu'il entende et qu'il apporte des solutions en matière d'emplois, de salaires et sur l'avenir des métiers», souligne-t-il également, en évoquant le nouveau patron de l'entreprise ferroviaire, Jean-Pierre Farandou. 

Grève illimitée à la RATP

Si la grève reconductible à la SNCF en décembre se confirmait, elle viendrait s'ajouter à une mobilisation similaire à la RATP. Cinq syndicats, dont deux organisations représentatives (l'Unsa et la CFE-CGC), ont d'ores et déjà annoncé qu'ils s'organisaient pour une grève illimitée à partir du 5 décembre contre la réforme des retraites.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles