Tout savoir sur Damien Abad, nouveau président du groupe LR à l'Assemblée

Damien Abad avait abandonné ses fonctions dirigeantes au sein du parti pour se concentrer sur la campagne. Damien Abad avait abandonné ses fonctions dirigeantes au sein du parti pour se concentrer sur la campagne. [ERIC FEFERBERG / AFP]

Élu au second tour de l’élection interne du parti avec 64 voix, contre son concurrent Olivier Marleix, Damien Abad devient le nouveau président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, et succède ainsi à Christian Jacob.

Député de la 5èmecirconscription de l’Ain, Damien Abad est né à Nîmes en 1980. Commençant sa carrière politique au Nouveau Centre, parti de centre-droit allié à l’UMP (ex Les Républicains), il est élu député européen en 2009 sur la liste de la majorité présidentielle, dans la circonscription Sud-Est. À 29 ans, il devient l'un des plus jeunes eurodéputés.

En 2010, il est élu conseiller régional en Auvergne-Rhône-Alpes, et est finalement investi député de l'Ain par l'UMP en 2012.  Diplômé de Sciences Po Paris et maître de conférence en finances publiques, Damien Abad est aujourd'hui membre de la Commission des Finances et spécialiste des questions budgétaires. 

L'ancien vice-président du groupe avait abandonné toutes ses fonctions exécutives au sein du parti pour se concentrer exclusivement sur sa campagne. Dans un entretien accordé au JDD avant son élection, Damien Abad explique que la droite doit «rester fidèle à son ADN politique», tout en s'attaquant à de nouvelles thématiques : «révolution écologique, équité territoriale, dépendances [...] La droite doit être populaire, sociale, ancrée dans les territoires», affirme-t-il. 

Le député, qui se défend d'appartenir à droite «caricaturale, repliée sur elle-même», s'est abstenu lors du vote du projet de loi relatif à la bioéthique, autorisant l'extansion de la PMA (procréation médialement assistée) à toutes les femmes, alors que les autres membres de son groupe s'y sont en majorité opposés. En 2013 pourtant, il avait voté contre le projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels. 

À suivre aussi

Réforme des retraites : où en sommes-nous ?
Politique Réforme des retraites : où en sommes-nous ?
De gauche à droite les manifestations au Liban, Sophie Wilmes la Première ministre belge et Juan Guaido président autoproclamé du Venezuela
Crise Comme Israël, ces pays qui connaissent un blocage politique
Marine Le Pen : «Ce serait démocratique que tous les Français puissent s’exprimer sur cette réforme»
Retraites Marine Le Pen : «Ce serait démocratique que tous les Français puissent s’exprimer sur cette réforme»

Ailleurs sur le web

Derniers articles