La Française des Jeux valorisée entre 3,15 et 3,8 milliards d'euros

L'Etat va céder «un maximum» de 99,3 millions d'actions de la Française des Jeux dans le cadre de sa privatisation. L'Etat va céder «un maximum» de 99,3 millions d'actions de la Française des Jeux dans le cadre de sa privatisation. [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

La cession de 52% du capital de la Française des Jeux par l'Etat valorise l'entreprise entre 3,15 et 3,8 milliards d'euros, a indiqué jeudi sa PDG, Stéphane Pallez, lors d'un entretien sur BFM Business.

L'opérateur de jeux, qui entrera en Bourse le 21 novembre, a fixé pour chaque action une fourchette de prix entre 16,50 et 19,90 euros.

 

«C'est l'opportunité de se réintéresser à la bourse sur un produit facile. Quand on est un particulier, il faut investir sur la durée», a estimé Mme Pallez.

Par ailleurs, l'Etat va céder «un maximum» de 99,3 millions d'actions de la Française des Jeux dans le cadre de sa privatisation, soit 52% du capital, a indiqué jeudi le groupe au premier jour de la souscription qui précède son entrée en Bourse le 21 novembre.

La fourchette indicative de prix a été fixée entre 16,50 euros et 19,90 euros par action, l'Etat devant donc tirer de l'opération un maximum de 1,97 milliard d'euros, sans intégrer la décote de 2% annoncée pour les investisseurs particuliers, selon un calcul de l'AFP.

À suivre aussi

Parmi les atouts de la Française des jeux figure son monopole sur les loteries, qui lui permet de bénéficier d'un marché captif.
Privatisation Faut-il acheter des actions de la Française des jeux ?
Privatisation de la FDJ : les chiffres d'un géant du jeu
Bourse Privatisation de la FDJ : les chiffres d'un géant du jeu
Une action a été organisée par la France insoumise (LFI) à Marseille début octobre pour raviver la mobilisation, en plein essoufflement.
Aéroports de Paris Référendum sur la privatisation d’ADP : 896.000 signatures enregistrées, loin des 4,7 millions requis

Ailleurs sur le web

Derniers articles