JO 2024 : la place de la Concorde pourrait accueillir cinq épreuves dites «urbaines»

L'an passé, un week-end dédié aux sports en vue des JO 2024 avait été organisé sur la place de la Concorde. L'an passé, un week-end dédié aux sports en vue des JO 2024 avait été organisé sur la place de la Concorde.[© Capture d'écran/ Twitter @TonyEstanguet]

Alors qu'un certain nombre de sites parisiens et franciliens ont déjà été choisis pour accueillir les JO 2024, la place de la Concorde – en plein coeur de Paris – s'affiche favorite pour accueillir cinq disciplines dites «à dimension urbaine».

Parmi les disciplines concernées figurent notamment l'escalade, le skateboard, le BMX Freestyle et le basket 3x3, qui feront leur entrée aux JO de Tokyo 2020, ainsi que les épreuves de breakdance, nouveauté à Paris 2024.

Située en bas des Champs Elysées, cette place parisienne emblématique suscite depuis plusieurs mois l'intérêt du Comité d'organisation des Jeux Olympiques (Cojo) de Paris 2024, a fait savoir l'AFP, mais des questions se posent sur le nombre d'épreuves possibles sur la quinzaine.

«Il semble que tout puisse rentrer. C'est en tout cas ce qui nous a été dit par Tony Estanguet, le président du Cojo, vendredi 8 novembre lors d'un bureau exécutif de Paris 2024», a expliqué Stéphane Troussel, le président du département de la Seine-Saint-Denis.

A noter que la grande majorité des sites olympiques des JO 2024 auront lieu à Paris (Grand Palais, esplanade des Invalides, Roland Garros...) ou en Seine-Saint-Denis (village olympique, centre aquatique de Saint-Denis...), même si des exceptions ont dû être envisagées. Pour les épreuves nautiques notamment, qui auront lieu à la à Marseille.

Pour autant, plusieurs sites sont encore à l'étude pour accueillir certaines épreuves comme celles de tir qui devraient être maintenues sur un site provisoire à La Courneuve (93), alors que la Fédération française de tir demande qu'elles aient lieu à Saint-Witz (95), où elle a déjà un projet. 

Des décisions devraient être prises rapidement au sujet du choix définitif pour chaque épreuve, alors qu'un conseil d'administration de Paris 2024 doit se réunir le 12 décembre prochain. La carte définitive devrait être arrêtée fin 2020.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles