Belgique : premier décès attribué à la cigarette électronique

Un homme de 18 ans est mort en Belgique des suites d'une insuffisance respiratoire attribuée par les autorités au vapotage et à un mélange de produits nocifs dans une cigarette électronique.

C'est une première dans le pays. «Le lien avec la cigarette électronique est établi. Il n'y a chez ce patient aucune autre explication pour une pneumonie aussi grave», a affirmé jeudi la ministre de la Santé Maggie De Block, interrogée par des députés.

Le cabinet de Mme Block a ensuite nuancé le propos, évoquant un lien «supposé» avec l'usage de l'e-cigarette,«sans certitude à 100%» pour le moment. Les services de la ministre «ont contacté jeudi l'hôpital» bruxellois où le jeune homme est mort, afin d'éclaircir la situation avec les médecins, a-t-on précisé de même source. «J'ai demandé à mes services de recueillir plus d'informations sur les circonstances exactes du décès», a affirmé Maggie De Block en séance plénière à la Chambre.

«La politique actuelle de notre gouvernement sur l'e-cigarette sera bientôt mise à jour sur la base des nouveaux conseils du Conseil supérieur de la santé», a ajouté la ministre. Elle était interrogée après la révélation par plusieurs médias du décès le 6 novembre de Raphaël, un Bruxellois de 18 ans, qui avait fait usage d'une e-cigarette contenant un dérivé du cannabis.

Il s'agit, selon les premiers éléments, de cannabidiol (CBD), une molécule aux propriétés apaisantes, non stupéfiante, et légale, mais qui peut être vendue sur le marché noir mélangée à des produits nocifs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles