Disparition d'Estelle Mouzin : l'alibi de Michel Fourniret contredit par son ex-femme

L'ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier, a contredit jeudi, devant la juge chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003, l'alibi fourni par le tueur en série dans cette affaire, a-t-on appris de sources concordantes.

Michel Fourniret avait raconté avoir appelé son fils depuis son domicile de Sart-Custinne, en Belgique, au moment de la disparition de la fillette à Guermantes, en Seine-et-Marne.

Devant la magistrate, Monique Olivier a affirmé avoir elle-même passé cet appel à la demande de son mari, qui n'était pas chez lui au moment des faits, ont indiqué son avocat Me Richard Delgenes et une source judiciaire.

À suivre aussi

Société Pourquoi l’affaire du petit Grégory nous fascine tant ?
Faits divers Marseille : des dealers offrent 50 euros aux habi­tants d'un immeuble en échange de leur silence
Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire concernant l'usage fait par Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles.
Politique Frais d'ambassadrice des pôles : Ségolène Royal visée par une enquête préliminaire

Ailleurs sur le web

Derniers articles