Qu'est-ce que le «ping call», la nouvelle arnaque téléphonique à éviter ?

Des factures de téléphone qui pourraient rapidement devenir très salées pour les victimes[Denis CHARLET / AFP]

La gendarmerie du Nord a alerté les habitants sur le «ping call», une nouvelle méthode d'escroquerie téléphonique.

La technique est simple : appeler un numéro en ne laissant sonner qu'une seule fois. Les personnes contactées rappellent ensuite par réflexe le numéro, qui est en réalité un numéro fortement surtaxé au Mali.

«Si vous recevez sur votre appareil fixe ou mobile un appel pour vous vendre tel ou tel produit, ou que vous êtes invités à rappeler un numéro inconnu, vous êtes victime d'un ping call, a alerté la gendarmerie du Nord sur sa page Facebook. 

Ces derniers temps, «un inconnu se fait passer pour un gendarme et vous demande de rappeler le numéro suivant : 00 223 75 08 15 01», préviennent les forces de l’ordre citées par La Voix du Nord

Les factures de téléphone pourraient rapidement devenir très salées pour les victimes. Certains malfaiteurs se font depuis quelque temps passer pour des gendarmes et incitent les habitants à rappeler un numéro censé être celui de la gendarmerie. 

Plus l'interlocuteur reste en ligne, plus la facture augmente. 

Les numéros commençant par 08, 3, 10 ou 118 sont à éviter

Ces numéros «à risque» commencent le plus souvent par les chiffres 08, un 3 ou un 10, ou encore par 118, ajoute la gendarmerie. Cette pratique a toutefois diminué de moitié en deux ans grâce à l'action des opérateurs de télécoms. Et l'usage de numéros spéciaux pour des pratiques frauduleuses reste minoritaire : ma grande majorité des numéros ont des services légitimes derrière, comme celui indiqué par la gendarmerie dans sa publication (0811 02 02 17).    

En cas de doute, il est recommandé de consulter le site d'annuaire inversé http://www.infosva.org/ pour vérifier l'authenticité du numéro.  

La gendarmerie du Nord conseille également aux habitants de demander à leurs opérateurs de mettre leurs numéros sur liste rouge ou de s'inscrire sur Bloctel, une liste d'opposition au démarchage téléphonique. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles