Le soutien aux producteurs est la première motivation d’achat «responsable» selon une étude

Les catégories populaires sont celles qui déclarent avoir le plus augmenté leur consommation responsable depuis un an. [©LOIC VENANCE / AFP]

Le soutien aux producteurs et aux agriculteurs est la première motivation citée par les Français pour expliquer leur démarche de consommation alimentaire «responsable», révèle le baromètre Max Havelaar de la transition alimentaire mené par Opinion Way.

Viennent ensuite les considérations environnementales : 53% citent la réduction du gaspillage et le suremballage et 53% souhaitent, de façon plus générale, agir pour protéger la planète.

Parmi les secteurs pour lesquels les Français sont les plus nombreux à privilégier les produits «responsables», on retrouve d’ailleurs en tête l’alimentaire, suivi du secteur hygiène, cosmétique et beauté, cité par plus de la moitié des Français (51%).

Les produits d’entretien et le secteur de l’habillement, du textile se démarquent eux aussi : respectivement cités par 44% et 36% des sondés. Seuls 8% des Français déclarent ne privilégier les produits garantis responsables pour aucun des secteurs testés.

La démocratisation de la consommation responsable

Et la consommation responsable n’est plus l’apanage des catégories à fort pouvoir d’achat. «Toutes les catégories de Français déclarent consommer plus de local, plus de bio, plus d’équitable, c’est inédit, les jeunes, les femmes et les catégories socio-professionnelles moins aisées en tête», note Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France, une ONG  qui agit pour un commerce équitable, respectueux des droits humains et de l'environnement.

En effet, les catégories populaires sont celles qui déclarent avoir le plus augmenté leur consommation responsable depuis un an. Une tendance particulièrement marquée pour les produits régionaux (71% contre 65% pour les plus aisés), les produits Made in France (73% contre 68%), et les produits issus du commerce équitable (49% contre 46%).

Même dynamique chez les jeunes. Les sondés âgés de 18 à 24 ans déclarent avoir fortement augmenté leur consommation de produits bio (70% contre 57% parmi les 65 ans et plus), de produits sans ou limitant les emballages (69% contre 56%) et de produits issus du commerce équitable (64% contre 38%).

les Français partisans d’une transition alimentaire

A noter que toutes catégories confondues, 82% des personnes interrogées consomment des produits Made in France au moins une fois par mois, 76% consomment des produits de leur région au moins une fois par mois, et 56% des produits bio.

Concernant la transition du modèle alimentaire, les Français se reconnaissent le premier rôle comme consommateurs pour réaliser un changement de modèle du commerce, vers plus de durabilité et d’équité (26%), tout en étant conscients de la responsabilité collective des principaux acteurs de la chaîne commerciale, comme les distributeurs et les producteurs, cités par 24% du panel, et les pouvoirs publics (21%).

Enfin, si 85% des personnes interrogées regrettent le flou généré par la coexistence de produits responsables et conventionnels dans les rayons, 52% jugent les entreprises prêtes à réaliser les changements environnementaux et sociaux nécessaires à cette transition.

«Ces résultats, ainsi que l’importance accordée au soutien aux producteurs, prouvent qu’il faut relativiser la supposée montée d’un agribashing en France», conclut Blaise Desbordes.

À suivre aussi

Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Justice Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Montpellier Vidéo : la police intervient dans un Géant casino après de fausses soldes annonçant des télés à 30 euros
En Martinique, les grèves ont un impact jusque dans les rayons des supermarchés
consommation En Martinique, les grèves ont un impact jusque dans les rayons des supermarchés

Ailleurs sur le web

Derniers articles