Inondations : ce que l'on sait du crash d'un hélicoptère de sauveteurs

Un hélicoptère de la gendarmerie survole la zone où s'est écrasé l'autre appareil de secours, le 2 décembre 2019. [© CLEMENT MAHOUDEAU / AFP]

Le bilan des intempéries de ce week-end s'alourdit. Après deux morts emportés par les eaux, trois sauveteurs de la Sécurité civile ont été tués dans le crash de leur hélicoptère, dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu'ils partaient secourir des habitants du Var piégés par les inondations.

«Après avoir effectué 13 hélitreuillages de personnes en danger à Pertuis (Vaucluse), le Dragon 30 devait aller dans le Var», mais sa trace a finalement été perdue, a indiqué ce lundi Christophe Castaner, en visite sur les lieux du crash. Le ministre de l'Intérieur a lui-même confirmé que «malgré l'engagement d'importants moyens de recherche [...] les trois occupants de l'hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1h30 du matin» dans les collines du massif de la Nerthe, au nord de Marseille, sur la commune des Pennes-Mirabeau.

Les trois victimes sont un pilote de la sécurité civile, un mécanicien opérateur de bord et un secouriste des pompiers des Bouches-du-Rhône. Ce lundi matin, les pompiers ont pu accéder en 4X4 dans la zone très escarpée de l'accident, et ainsi récupérer leurs corps. Deux fourgons mortuaires les ont ensuite emmenés vers l'hôpital de la Timone.

Le brouillard en cause ?

L'appareil s'est écrasé pour une raison encore inconnue à ce jour. L'enquête a été confiée à la gendarmerie du transport aérien. «Il y avait un plafond bas, [les pilotes] ont dû bêtement percuter la colline à cause du brouillard», a déclaré sur place Richard Mallié, maire de Bouc-Bel-Air et président du conseil d'administration des services d'incendie et de secours (Sdis) des Bouches-du-Rhône. Une hypothèse qui doit encore être confirmée, selon des sources proches de l'enquête.

«C'est une épreuve pour la sécurité civile mais il se redresseront, ils ne baisseront pas les bras», a déclaré Christophe Castaner, qui devait ensuite s'entretenir avec les proches des trois victimes de l'accident.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles