Paris : qui sont les utilisateurs des trottinettes électriques en libre-service ?

Près de la moitié des usagers des trottinettes Dott à Paris les utilisent moins de 1 à 3 fois par mois. Près de la moitié des usagers des trottinettes Dott à Paris les utilisent moins de 1 à 3 fois par mois.[© Philippe LOPEZ / AFP]

La grande majorité des utilisateurs de trottinettes électriques à Paris sont de jeunes hommes, selon une étude réalisée par l'agence 6-t et commandée par l'opérateur Dott, publiée ce mardi 3 décembre.

Selon l'étude, 83 % des utilisateurs de trottinettes Dott à Paris sont des «locaux», contre 17 % de «visiteurs» qui n'habitent donc pas l'Ile-de-France. Parmi eux, 75 % sont des hommes (contre 25 % de femmes donc), âgés de 29 ans en moyenne.

En toute logique, les étudiants représentent 30 % des utilisateurs, alors qu'ils ne constituent que 13 % de la population parisienne. Côté «visiteurs», 89 % d'entre eux sont Français, contre 11 % d'étrangers. Ils sont par ailleurs moins jeunes que les «locaux», donc plus souvent actifs.

Une large majorité d'utilisateurs occasionnels

Seuls 6 % des utilisateurs de trottinettes Dott à Paris empruntent une trottinette «tous les jours ou presque», alors qu'ils sont 33 % à l'emprunter 1 à 3 fois par mois. In fine, près de la moitié des usagers (47 %) sont en réalité des utilisateurs occasionnels.

D'ailleurs, quand on regarde le profil des utilisateurs réguliers, la plupart sont des Parisiens, des hommes et des cadres.

70 % des trajets ont lieu la semaine

Selon l'étude, la trottinette électrique apparaît être «une solution de déplacement du quotidien pour les Parisiens», puisqu'elle est utilisée à 70 % en semaine, contre 30 % en semaine. Par ailleurs, 26 % des trajets sont effectués en heures de pointe du soir, entre 17h et 21h.

Près de 2/3 des trajets font d'ailleurs moins de 15 minutes – avec une distance moyenne de 4,7 km et une durée moyenne de 13 minutes – et ont lieu à 32 % depuis ou vers le domicile de l'usager.

Un mode de transport plébiscité pour sa rapidité

Les principales motivations pour l'utilisation de ce moyen de transport sont sa rapidité et son côté amusant. En effet, 62 % des usagers ont utilisé une trottinette électrique en free-floating pour gagner du temps, et 58 % pour passer un moment agréable.

Ils sont également nombreux à profiter de ce service pour réaliser des trajets porte-à-porte (40 %) ou parce qu'il est disponible la nuit, après les derniers bus et métros (30 %). Et ce, même s'ils sont près de la moitié (48 %) à redouter d'être exposés aux intempéries.

La plupart du temps, les utilisateurs combinent d'ailleurs la trottinettes avec d'autres moyens de transports : 65 % avec les transports en commun, 15 % avec la marche à pied. De manière générale, dans 44 % des cas, seul l'aller ou le retour a été effectué en trottinette électrique.

À suivre aussi

Une vingtaine de partenaires proposent des offres promotionnelles en vue de la grève du 5 décembre.
Mouvement social Cityscoot, Jump, Ubeeqo... Les transports alternatifs pour la grève générale
En l'espace de dix ans, la capitale a connu plusieurs changements significatifs.
Rétrospective Les 10 événements qui ont changé Paris pendant les années 2010
Neuf stations seront bientôt déployées dans cinq arrondissements différents.
Free-floating Paris : 9 stations de recharge de trottinettes électriques bientôt installées

Ailleurs sur le web

Derniers articles