Vacances 2020 : partez 60 jours en posant seulement 25 jours de congés

Sur les onze jours fériés, seulement deux tombent un samedi ou un dimanche.[©KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Bonne nouvelle, l’année 2020 est riche en week-ends prolongés. Voici comment jouer sur le calendrier pour prendre 60 jours de repos, en ne posant que 25 jours de congés, à condition toutefois de ne pas être trop contraint par les vacances scolaires.

Sur les onze jours fériés, seulement deux tombent un samedi ou un dimanche. Cinq tombent un vendredi ou un lundi et quatre ont lieu en milieu de semaine.

Janvier

L’année commence bien avec un mois de janvier qui offre cinq jours au prix de deux. Si ce n’est pas trop tard, vous pouvez donc poser le jeudi 2 et vendredi 3 janvier, ce qui vous permettra d’être en vacances du 1er, jour de l'an (férié), au dimanche 5 janvier. Idéal pour se programmer un petit séjour au ski ou tout simplement pour se remettre d’un nouvel an bien arrosé.

Février et mars

Il n’y a aucun jour férié en février et en mars, mais ces deux mois sont marqués par une belle période de vacances scolaires : du samedi 22 février au lundi 9 mars pour la zone A ;du samedi 15 février au lundi 2 mars pour la zone B ;et enfin du samedi 8 février au lundi 24 février.

Avril

Le mois d’avril compte un week-end prolongé avec le lundi de Pâques, le 13 avril. Il est donc possible de s’absenter du samedi 11 avril au lundi 20 avril en ne posant que quatre jours, soit le 14, 15, 16, et 17 avril.

Mai

En 2020, la fête du travail, le 1er mai, et la Victoire de 1945, le 8 mai, tombent un vendredi ce qui vous permet de cumuler déjà deux week-end de trois jours. Mais vous pouvez faire encore mieux en posant les quatre jours qui séparent ces deux fêtes pour ainsi obtenir dix jours de congés.

Enfin, grâce au jeudi de l'Ascension, le 21 mai, vous pourrez également prendre 9 jours de congés en posant trois jours avant le Jeudi de l’Ascension et un jour après. De quoi faire une bonne coupure en attendant non pas les vacances d’été, mais la nouvelle période que peut vous offrir le mois de juin.

Juin

Avec le lundi de Pentecôte, le 1er juin, vous pouvez vous absenter neufs jours du bureau en posant seulement quatre jours, du 2 au 5 juin. Au total, vous pourrez donc partir du samedi 30 mai et retourner au travail pas avant le lundi 8 juin.

Juillet

Le jour de la Fête nationale, le 14 juillet, tombant un mardi, vous pourrez profiter d’un week-end ensoleillé de quatre jours, en posant uniquement le lundi 13 juillet.

Août – septembre – octobre

Le calendrier n’est pas en faveur des salariés au mois d’août, puisque la fête de l’Assomption (le 15 août) est célébrée un samedi. Quant aux mois de septembre et octobre, il n’y a rien à signaler. Il faudra attendre le mois de novembre pour les prochaines combines.

Novembre

Le 1er novembre tombe un dimanche. Mais vous pouvez profiter du 11 novembre, qui lui, tombe un mercredi. Ainsi, vous pouvez vous offrir cinq jours de répit, tout en ayant le choix : du 7 au 1, en posant les 9 et 10 novembre ou du 11 au 15, en posant les 12 et 13.

Décembre

Avec Noël, le 25 décembre, qui tombe un vendredi, vous pourrez obtenir neuf jours consécutifs de vacances grâce aux week-ends et en posant seulement quatre jours : du 21 au 24 décembre.

À suivre aussi

Vacances Tourisme : les littoraux grands gagnants de l'été 2019, grâce à une clientèle française
Calendrier Les jours fériés, ponts et vacances en 2020
Emmanuel Macron en mode détente à Honfleur
Toussaint Emmanuel Macron en mode détente à Honfleur

Ailleurs sur le web

Derniers articles