Procès de Jean-Luc Mélenchon : le juge rendra sa décision lundi

L'insoumis risque 3 mois de prison avec sursis. L'insoumis risque 3 mois de prison avec sursis. [DOMINIQUE FAGET / AFP]

Jean-Luc Mélenchon et plusieurs cadres de La France Insoumise (LFI) connaîtront ce lundi 9 décembre le jugement en délibéré du tribunal correctionnel de Bobigny, dans l’affaire des perquisitions au siège du parti.

Le siège de LFI avait été perquisitionné le 16 octobre 2018, dans le cadre de deux enquêtes préliminaires du parquet de Paris, concernant les comptes de la campagne présidentielle de 2017 et les assistants parlementaires des eurodéputés LFI. Jean-Luc Mélenchon et plusieurs de ses proches s'en étaient pris aux forces de l'ordre, et le leader avait proclamé, dans un accès de colère, «la République, c’est moi !»

Les députés Alexis Corbière et Bastien Lachaud, l’eurodéputé Manuel Bompard, l’attachée de presse du mouvement Muriel Rozenfeld, le président de l’association «l’Ère du Peuple» Bernard Pignerol, et le chef de file du parti sont tous poursuivis pour «rébellion, provocation  et actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire».

procès politique

Le ministère public a requis une peine de trois mois de prison avec sursis pour Jean-Luc Mélenchon, ainsi qu’une amende de 8.000 euros. Il a également requis une amende de 8.000 euros pour Alexis Corbière, Bastien Lachaud  et Manuel Bompard, de 10.000 euros pour Bernard Pignerol  et 2.000 euros pour Muriel Rozenfeld.

Depuis l’annonce de son procès, Jean-Luc Mélenchon dénonce un «procès politique». Il dénonce une instrumentalisation de la justice par ses opposants pour tenter de l’écarter de la vie politique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles