Samia Ghali candidate à la mairie de Marseille

Pour faire campagne, elle dit vouloir s'appuyer sur son mouvement «Marseille avant tout» qui compterait 6 000 adhérents. [©Lionel BONAVENTURE / AFP]

La sénatrice de gauche Samia Ghali s'est déclarée candidate aux élections municipales marseillaises de 2020 dans les colonnes du JDD, ce dimanche 8 décembre.

«Je suis prête, j'y vais. Je suis candidate à la mairie de Marseille», a-t-elle affirmé dans l'interview. «La ville a besoin que l'on soit la vraie madone de Marseille», ose-t-elle un peu plus loin. Son opération de communication a été également déclinée sur Twitter pour faire passer le message aux internautes.

Celle qui se dépeint volontiers comme une amoureuse de Marseille avait déjà tenté sa chance en 2014 mais elle s'était arrêtée en finale de la primaire socialiste, battue par Patrick Mennucci, qui avait lui-même échoué à être maire de Marseille. Derrière Jean-Claude Gaudin (LR) et Stéphane Ravier (FN, ex-RN), il avait terminé en troisième position.

«Plus de 80% des Marseillais me connaissent et 56% ont une bonne opinion de moi», affirme la sénatrice qui promet de «mettre tout de suite en place un permis de louer sur les logements de plus de 10 ans» si elle était élue. «La ville compte 40 000 logements insalubres», continue-t-elle en écho à l'effondrement d'un immeuble rue d'Aubagne (1er arrondissement) en novembre 2018, qui a tué 8 personnes.

A 51 ans, elle a déjà été maire du 8e arrondissement (2008-2017) de la cité phocéenne, mandat qu'elle a quitté en 2017 au profit de celui de sénatrice, conformément à la loi sur le cumul des mandats. 

Pour faire campagne, elle dit vouloir s'appuyer sur son mouvement «Marseille avant tout» qui compterait 6 000 adhérents. Samia Ghali a quitté le PS en 2018. «Libre à qui veut de rejoindre mon mouvement. Cela peut évoluer, mais à ce jour je n'ai aucune discussion avec les partis de gauche».

À suivre aussi

Retraites : ce qu'il faut retenir de la rencontre entre Edouard Philippe et les syndicats
Mouvement social Retraites : ce qu'il faut retenir de la rencontre entre Edouard Philippe et les syndicats
Politique Elections Municipales 2020 à Paris, en direct : Stanislas Guerini demande à Cédric Villani de «choisir» s'il reste ou non dans LREM
Sébastien Chenu : «Le gouvernement mène une réforme qui n'est pas conforme à ce qu'il avait annoncé»
Politique Sébastien Chenu : «Le gouvernement mène une réforme qui n'est pas conforme à ce qu'il avait annoncé»

Ailleurs sur le web

Derniers articles