En Ile-de-France, un record de bouchons et des transports en commun saturés

Alors que les Franciliens semblaient avoir pris leurs dispositions pour aller au travail jeudi et vendredi, ce lundi 9 décembre, pour le cinquième jour de grève, c'est une journée noire sur les routes ainsi que dans les transports en commun.

Un record d'embouteillages pour un matin a en effet été enregistré, avec 631 kilomètres de bouchons cumulés à 8h53, selon le site Sytadin.

courbe_bouchons_09-12_5dee171e419a5.jpeg

Le dernier record en date, de 629 km en octobre dernier, a ainsi été effacé. Toutefois, le record absolu d'engorgement sur les routes de la région a été établi un soir de février 2018, lorsque la neige avait provoqué 739 km de bouchons.

Dans les transports en commun, la situation n'est guère meilleure. Avec seulement six lignes ouvertes (dont quatre au trafic perturbé), le métro a été particulièrement saturé, ce qui a donné lieu à plusieurs bousculades.

Idem pour les RER, avec notamment la suspension de la connexion du RER B à la gare du Nord, qui a engorgé le lieu. Les souterrains ont ainsi été fermés, car trop encombrés.

Les Transiliens ont aussi été très touchés aussi, notamment à la gare Saint-Lazare.

Enfin, alors que la moitié des bus de la RATP devaient circuler, des blocages de dépôts de véhicules ont eu lieu, ce qui a fortement diminué le nombre de passage et allongé l'attente aux arrêts de bus.

À suivre aussi

Mouvement social Réforme des retraites : vers la fin de la grève ?
Mouvement social Réforme des retraites, en direct : Edouard Philippe va rencontrer les représentants des avocats
En pleine grève, les Vélib sont utilisés deux fois plus que d'habitude.
Transports IDF : après un mois de grève, le service Vélib' toujours le dur

Ailleurs sur le web

Derniers articles