Vidéo : elle filme la manifestation depuis la fenêtre de son appartement et reçoit une grenade lacrymogène, une enquête ouverte

[Capture d'écran Twitter / @eiramniffac]

Lors de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, samedi 11 janvier à Lyon, une étudiante qui filmait la manifestation depuis sa fenêtre au 4e étage d'un immeuble a reçu un palet de gaz lacrymogène. Une enquête a été ouverte, a appris l'AFP dimanche auprès du parquet.

L'enquête a été confiée au pôle de commandement discipline et déontologie de la Direction départementale de la sécurité pubique (DDSP). La vidéo, postée sur Twitter, a été vue plus de 500.000 fois.

Alors que le cortège s'engage dans la rue de la Barre dans le 2e arrondissement, Marie, étudiante, immortalise avec son smartphone la scène. «Quelques minutes plus tard, on a reçu le palet de lacrymogène sur le bras de mon ami. Le palet est rentré dans l'appartement et a tout enfumé. On a eu très peur !», a raconté l'étudiante à FranceInfo.

Sans attendre, les étudiants - présents dans l'appartement - ont été obligés de quitter les lieux pour se réfugier dans le hall de l'immeuble. «Nous sommes sortis de l'appartement car nous avions les yeux et la gorge brûlée», a-t-elle témoigné. 

Selon une source policière, il s'agirait d'un tir en cloche et ce n'est que l'une des parties en plastique de la grenade, qui se sépare en l'air, qui serait entrée dans l'appartement de la jeune femme, a expliqué Lyon Capitale.

En décembre 2018, une octogénaire, Zineb Redouane, était décédé après avoir reçu au visage une grenade lacrymogène dans son appartement de Marseille, alors qu'elle tentait de fermer ses volets.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles