Quelles sont les régions françaises qui consomment le plus d'alcool ?

Alors que certains se sont lancés dans le Dry January pour limiter l'alcool après les fêtes, mettre en pause sa consommation peut être plus difficile en cas d'addiction. Et selon une étude publiée ce 14 janvier, l'alcoolisme concerne certaines régions françaises plus que d'autres.

Ainsi, l'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et les Hauts-de-France, sont les plus touchés par une absorption quotidienne selon les chiffres de Santé Publique France (SPF). Respectivement, 12,6%, 12,3% et 11,5% des habitants consomme chaque jour de l'alcool, alors que la moyenne nationale est de 10%. Face à ces chiffres, l'Île-de-France (7,1%) ou la Normandie (7,9%) sont les régions métropolitaines les moins concernés. Dans les Départements et Régions d'Outre-Mer (DROM), les chiffres sont compris entre 5,2 et 7%.

 Si toutes les zones du pays ne sont donc pas égales face à la consommation quotidienne d'alcool, elles ne le sont pas non plus concernant le type d'alcool qui est préféré. Ainsi, quand les régions de la moitié nord du pays boivent en moyenne plus de bière que les autres, le vin est préféré dans le sud de la France. À noter que la Bretagne consomme à la fois plus de bière, plus de vin et plus d'alcools forts que la majorité des régions lorsqu'il s'agit d'une consommation hebdomadaire. 

SPF, qui alerte sur le fait que près d'un quart des Français de 18 à 75 ans dépassent les «repères de consommation», explique cependant que le pays a des habitudes qui s'alignent sur le reste de l'Europe. «Les comportements tendent à s’uniformiser depuis quelques décennies en population générale comme parmi les adolescents. Ainsi, en France, on note une consommation régulière plus faible et une augmentation des consommations ponctuelles importantes», peut-on ainsi lire dans l'étude. Pour rappel, selon les chiffres publiés en mars 2019 par SPF, 41 000 personnes meurent chaque année à cause de la consommation d'alcool. 

À suivre aussi

Un patient transporté sur un brancard à l'hôpital Jinyintan de Wuhan (Chine) le 18 janvier 2020 [STR / AFP]
Santé La Chine annonce 17 nouveaux cas du mystérieux virus
Santé Comprendre et savoir expliquer la PMA en 250 mots
Politique États-Unis : une élue du Congrès révèle être atteinte d'alopécie

Ailleurs sur le web

Derniers articles