Ségolène Royal licenciée de ses fonctions d'ambassadrice des pôles : les tweets qui lui ont coûté sa place

Ségolène Royal a annoncé ce mardi sur son compte Facebook qu'elle allait être licenciée par Emmanuel Macron de ses fonctions d'ambassadrice des pôles Arctique et Antarctique.

La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne avait estimé vendredi 10 janvier que la fonction d'ambassadrice des pôles de Ségolène Royal appelait à «un devoir de réserve», et s'était interrogée sur le maintien de l'ex-ministre à ce poste au vu de ses critiques du gouvernement.

«Je note qu'elle critique le gouvernement très fortement depuis quelques semaines, est-ce que c'est bien compatible avec un poste d'ambassadeur qui appelle une certaine réserve? On peut se demander», avait-elle déclaré la ministre sur franceinfo.

La candidate socialiste à la présidentielle de 2007 a notamment publié en décembre une salve de tweets critiquant le pouvoir sur les pesticides, la réforme des retraites ou l'hôpital, ainsi que la proximité d'Emmanuel Macron avec «le monde du business mondialisé».

Elisabeth Borne avait également souligné ne pas avoir rencontré Ségolène Royal depuis son arrivée au portefeuille de la Transition écologique, en juillet. «Je note que Mme Royal n'a pas jugé utile de venir me faire un point sur sa mission», avait-elle observé.

À suivre aussi

Donald Trump s’était déjà vanté récemment que, grâce à sa décision de casser les réglementations sur le débit d’eau.
Etats-Unis En meeting, Donald Trump promet aux Américains des... lave-vaisselles plus puissants
Politique Elections Municipales 2020 à Paris, en direct : Pierre-Yves Bournazel se retire et soutient Benjamin Griveaux
Réforme des retraites : le gouvernement veut tourner la page
Politique Le gouvernement veut tourner la page de la réforme des retraites

Ailleurs sur le web

Derniers articles