Accusations d'Adèle Haenel : Christophe Ruggia mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

L'actrice Adèle Haenel accuse Christophe Ruggia d'attouchements subis quand elle était adolescente. L'actrice Adèle Haenel accuse Christophe Ruggia d'attouchements subis quand elle était adolescente. [Alberto PIZZOLI / AFP]

Le réalisateur Christophe Ruggia, accusé d'"attouchements" par l'actrice française Adèle Haenel lorsqu'elle était adolescente, a été mis en examen jeudi et placé sous contrôle judiciaire, après 48 heures de garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Le cinéaste de 55 ans, qui conteste cette mise en cause, est mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité sur la victime", a précisé le parquet. Une confrontation a eu lieu au cours de cette garde à vue, durant laquelle chacun a campé sur ses positions, avait indiqué auparavant à l'AFP une source proche du dossier.

Mardi 14 janvier, il avait été placé en garde à vue par les enquêteurs de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) «dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 6 novembre 2019 des chefs d'agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité et harcèlement sexuel».

L'actrice Adèle Haenel, qui l'accuse d'attouchements subis quand elle était adolescente, avait déposé une plainte fin novembre.

Début novembre, Adèle Haenel avait dénoncé «l'emprise» que Christophe Ruggia aurait exercé sur elle pendant la préparation et le tournage du film «Les Diables». Elle avait révélé avoir été victime d'un «harcèlement sexuel permanement», d' «attouchements répétés» et de «baisers forcés», alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans. 

À suivre aussi

Ramon Cortes avait été condamné en première instance le 24 octobre 2017 à Perpignan pour ce féminicide commis en 2013.
Justice Gard : condamné à 30 ans ferme pour féminicide, il est libéré car le délai de son appel est trop long
Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Justice Des ostréiculteurs condamnés pour « dissimulation d’activités »
Justice Affaire Grégory : la justice annule la garde à vue de Murielle Bolle en 1984

Ailleurs sur le web

Derniers articles