Elle n'aurait pas dû ranger son arme dans son soutien-gorge

La victime plaçait son arme dans son soutien-gorge [CC / FERNANDO MAFRA]

En ajustant son soutien-gorge, dans lequel elle avait l'habitude de placer une arme, une Américaine s'est tiré une balle dans la tête.

 

Elle s'appelait Christina Bond et résidait à Saint-Joseph dans l'Etat du Michigan. Cette femme au fort tempérament, âgée de 55 ans, avait pris l'habitude de porter sur elle une arme, rangée dans un holster ajusté à son soutien-gorge.

Mais le jour de l'An, en ajustant son sous-vêtement qui la gênait, Christina Bond a actionné par mégarde la queue de détente de son pistolet dont la sécurité n'était pas verrouillé. Le projectile l'a atteinte à l'oeil, provoquant une blessure fatale.

 

Tempérament de feu

Malgré l'intervention rapide des pompiers, son hospitalisation immédiate à l'hôpital de Lakeland, puis son transfert par hélicoptère à l'hôpital méthodiste de Bronson, rien n'a pu la sauver, rapporte un journal de la région.

Son avis de décès, publié dans la presse locale, dresse le portrait d'une femme au profil atypique et affirmé. Christina Bond a notamment servi deux ans dans la police militaire de la Navy. Elle était également très investie dans l'association locale des motards chrétiens.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles