Un défunt congelé reste coincé à la morgue

(Illustration). Le corps du défunt n'a pu être extrait du compartiment de la morgue.[P.J.L Laurens / CC]

Entreposé à la morgue du King's College Hospital de Londres, un défunt en surpoids n'a pu être extrait de la cellule de conservation à cause du volume de son corps congelé. L'enterrement du défunt a dû être reporté.

 

Alors qu'elle s'apprêtait à extraire de la morgue un individu avant ses funérailles, l'équipe de l'établissement hospitalier s'est retrouvée embarrassée. La température négative destinée à conserver le corps avait en effet conduit à l'augmentation marginale du volume de ce dernier, rendant néanmoins impossible son extraction hors du compartiment.

Pour dégager le patient, l'hôpital a donc dû attendre que celui-ci retrouve une température normale. Ce fait divers sordide s'est déroulé l'an dernier dans un hôpital londonien. Une enquête administrative est en cours pour comprendre les circonstances de ce pénible dysfonctionnement.

 

 

87 autres incidents enregistrés en Grande-Bretagne

Ce n'est pas la première fois qu'un hôpital britannique est épinglé pour un incident impliquant la morgue. En 2014, la Human Tissue Authority en avait dénombré 87.

Ainsi, à l'hôpital de Warmick, le cerveau d'un patient a été replacé dans la boîte cranienne d'un autre défunt après autopsie. L'erreur a ensuite été réparée, note le Daily Mail. Ainsi, à l'hôpital de Southampton, faute d'équipement adapté, un corps avait été placé dans un lieu insuffisamment réfrigéré pour un dépôt de longue durée. C'est l'équipe de sécurité, alertée par l'odeur de décomposition, qui avait retrouvé le corps.

D'après le rapport de la Human Tissue Authority, des hôpitaux ont délivré à sept reprises un mauvais corps aux entreprises de pompes funèbres chargées de funérailles. Des interversions par la suite corrigées. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles