Vidéo : il raconte comment il a survécu à une attaque de requin tigre

Vidéo : il raconte comment il a survécu à une attaque de requin tigre.[Capture Youtube.]

Un homme a été attaqué par un requin tigre à Hawaï mercredi. Hors de danger, il a tenu une conférence de presse à l’hôpital pour raconter l’attaque. Terrifiant.

 

Mercredi, sur la plage de Hapuna, à Hawaï, le docteur en physique Ken Grasing a été attaqué par un requin tigre. Selon les autorités, le squale mesurait entre 3 et 3,65 mètres. Lors d’une conférence de presse donnée depuis l’hôpital, Ken Grasing, qui souffre de lacérations au bras gauche et à la cuisse gauche, est revenu sur les circonstances du drame.

 

Une attaque à faible profondeur

« Je nageais à une profondeur d'environ 1,2 à 1,5 mètre d’eau et je regardais en direction du large. Une ombre noire est apparue et je n’étais pas certain de ce que c’était. La forme évoluait rapidement dans ma direction », explique le physicien.

Le requin, puisque telle était la nature réelle de la "forme" a alors mordu Ken au bras gauche. La victime s’est alors servi de son autre bras pour tenter de frapper la tête du requin.

 

"Tout le monde hurlait"

« Le requin se déplaçait si rapidement que je n’ai pas réalisé qu’il allait mordre jusqu’à ce que je découvre mon bras mutilé. Tout s’est déroulé très vite ».

Dans l’eau avec ses deux fils pour faire du snorkling, Ken Grasing évoque aussi du contexte. « J’étais dans l’eau, je criais. Mes deux fils étaient dans l’eau avec moi et j’étais très inquiet. Les gens criaient depuis la plage ». Le fils de Ken, Mike, se souvient de la scène : « Tout le monde hurlait « Un requin, un requin ! » ».

 

Sauvetage

Un homme est finalement venu à l’aide de Ken et l’a sorti de l’eau. « Cela ne faisait pas vraiment mal sur le coup. Je me sentais simplement faible, et je ne bougeais plus », raconte Ken. « Je sentais que je perdais du sang, que je ressentais une sensation similaire à un étourdissement.

Ken Grasing a été pris en charge au Queen’s Medical Center où 9 tendons, un muscle et un nerf ont été réparés. Des sutures ont été posées sur la cuisse gauche de l’homme. Une belle frayeur pour le physicien qui s'estime chanceux.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles