Ses voisins le prennent pour un kidnappeur et appellent la police

Des policiers à Stockholm (Illustration). [Bertil Enevag Ericson / Scanpix/AFP/Archives]

Avoir des voisins observateurs peut parfois donner du fil à retordre. Cela a été le cas pour Torkel Kristoffers, un Suédois de 39 ans, qui a eu affaire à la police à cause de ses voisins, qui l’ont pris pour un kidnappeur. 

 

En effet, Torkel n’a rien trouvé de mieux pour transporter son fils fatigué que de le mettre dans un grand sac de courses, avec juste la tête qui dépassait.

De plus, alors que cet homme d’affaires est habituellement rasé de près, il s’était négligé pendant ses vacances. C’est pour cela que les voisins, persuadés qu’un inconnu barbu était en train d’enlever le petit garçon, ont alerté les autorités.

 

Pas un délit

«Les policiers sont arrivés à toute vitesse, en panique», a commenté Torkel, innocenté dès qu’il a décliné son identité. Pas rancunier, il a admis avec humour que «quand deux voitures de police débarquent, on comprend que c’est l’heure de se raser la barbe». 

Face au zèle des voisins, la police locale a souligné que porter un enfant dans un sac ne constituait pas un délit. 

 

Vous aimerez aussi

enlèvement La femme d'un milliardaire norvégien kidnappée
Afrique Tanzanie : le jeune milliardaire enlevé a été libéré
L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema à l'échauffement, avant un match de Liga contre le Celta Vigo au stade Bernabeu, le 18 octobre 2018 [Benjamin CREMEL / AFP/Archives]
Faits divers Soupçons de tentative d'enlèvement : «faut arrêter», réagit Benzema

Ailleurs sur le web

Derniers articles