Canicule : ils laissent leur bébé dans la voiture pour faire des courses

Bébé laissé dans une voiture : "La fenêtre était légèrement ouverte", se défend la mère.[JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP / Archives]

Un bébé de 13 mois, laissé seul dans un véhicule pendant que ses parents faisaient du shopping, a été découvert par des clients du centre commercial qui l’ont sorti de la voiture.

 

Un bébé de 13 mois a été laissé dans la voiture de ses parents partis faire du shopping dans un centre commercial de Wetteren en Flandre orientale (Belgique). Des clients, qui ont aperçu le bébé en pleurs et qui transpirait sur son siège en plein soleil, ont alerté les vendeurs des boutiques. Il était 11 heures du matin mardi sur le parking du centre commercial et la température extérieure était déjà de 27 degrés : autant dire que l'habitacle du véhicule était devenu un véritable four. Les secours ont rapidement été prévenus par les vendeurs et plusieurs annonces ont été passées au micro du centre commercial pour demander aux parents de se présenter.

 

Aucune réaction des parents

Devant l’absence de réaction des parents suite aux appels, un passant a pris la responsabilité de briser une vitre de la voiture à l’aide d’une pierre pour libérer l’enfant. Pour lui, pas question de prendre le risque d’attendre l’arrivée des secours. "Nous l'avons pris à l'intérieur du magasin, où il faisait frais", racontent deux vendeuses. "Après seulement une demi-heure, la maman est arrivée sur place, avec son deuxième enfant", continuent-elles.

 

"La fenêtre était quand même légèrement ouverte"

Les secours, une fois sur place, ont constaté une légère déshydratation chez l'enfant heureusement indemne. Cette situation aurait pu s’avérer fatale en cette période de canicule. En tout cas, les parents de l’enfant n’avaient pas l’air inquiets. En témoigne la réaction de la maman en regagnant le parking où était garée sa voiture. "Que faites-vous? La fenêtre était quand même légèrement ouverte", relate le site belge 7sur7.

Les parents pont été emmenés au poste de police où ils ont été réprimandés. "Nous leur avons remonté les bretelles. Ils trouvaient toute cette histoire exagérée", indique la police locale. Un procès-verbal a été dressé, "pour mettre le doigt sur un éventuel problème d'éducation". 

"C'est au parquet de la jeunesse maintenant d'y donner éventuellement suite et de lancer une enquête sociale. En tout cas, les frais liés au bris de vitre sont à charge des parents", continue le responsable de la police.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles