Les voitures autonomes cibles des pirates

Les voitures intelligentes sans conducteur, comme la Google Car (ci-dessus), pourraient être victimes des hackers. Les voitures intelligentes sans conducteur, comme la Google Car (ci-dessus), pourraient être victimes des hackers.[© Google]

La voiture de demain pourrait connaître d’autres ennemis plus dangereux encore que des voleurs : les hackers.

 

Cette hypothèse inquiétante mais légitime a été récemment soulevée par Andry Rakotonirainy. Ce professeur à la Queensland University of Technology, l’une des plus prestigieuses d’Australie, vient d’avertir les constructeurs automobiles des ris­ques de piratage des véhicules intelligents, à l’instar de la Google Car capable de rouler sans intervention humaine.

 

 

Un niveau de sécurité aujourd'hui "obsolète"

«Les systèmes de sécurité actuels sur ce type de véhicule sont très vulnérables, prévient ce professeur dans une interview au magazine ITWire. La multiplication de ces véhicules connectés va de pair avec la menace de cyber-attaques qui pourraient les contrôler à distance.»

Une menace qui ne relève d’ailleurs plus du domaine de la fiction, puisque des pirates ont démontré, vidéo à l’appui sur Internet (voir vidéo ci-dessous), comment détourner une smart-car de son trajet à l’aide d’un simple smartphone. «Le niveau de sécurité des ordinateurs de bord de ces véhicules est aujourd’hui du même niveau que celui des ordinateurs des années 1980», souligne ce professeur.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles