Mondial de l’Auto : le style s’affirme, l’écologie aussi

Les marques françaises représentent 56% des voitures du marché hexagonal.[© PEUGEOT]

Alors que les problèmes économiques pèsent sur le pouvoir d’achat des ménages, le marché de l’automobile subit de plein fouet cette conjoncture.

 

«Ça se manifeste par exemple au niveau des responsables flottes d’entreprises qui sont dans une logique d’économies», souligne François Roudier, le directeur de la communication du CCFA, le Comité des constructeurs français d’automobiles.

A l’image de l’Europe qui se redresse, la France connaît une embellie : les ventes de voitures neuves ont augmenté de 6,3 % en septembre, selon les chiffres officiels publiés hier. Ce redressement devrait se poursuivre dans les prochains mois, «autour de +2 % en 2014-2015», estime François Roudier. Il restera cependant en dessous des niveaux d’avant 2007, qui étaient à plus de 2 millions de véhicules immatriculés.

Autre bonne nouvelle pour les constructeurs : les jeunes ne se désintéressent pas de la voiture : selon un rapport du cabinet Deloitte publié hier, les 19-31 ans sont 61 % à envisager d’acquérir un véhicule dans les cinq prochaines années.

Côté tendances, on observe une poussée des SUV (véhicules utilitaires sport) ou crossover. Ces voitures au look de 4x4, qui représentent 22 % des ventes ces derniers mois, en disent un peu plus sur nos comportements d’achat.

«Les Français aiment les voitures qui ont un style plus visible, plus “sexy“, ce qui contredit totalement la pensée unique qui colporte que la voiture n’est plus un marqueur social», affirme François Roudier.

 

Prime à la voiture écolo

Autre tendance inhérente à l’époque, le consommateur est toujours en très forte demande sur la consommation de son véhicule.

«Tous les efforts de recherche et développement qui sont présentés au Mondial de l’automobile à travers les projets de véhicules 2L/100 km vont dans ce sens. Après, viennent les critères de prix et de design. En consommant moins, on est plus “écolo“. La voiture qui consomme beaucoup et émet beaucoup de CO2 est complètement ringardisée dans les choix des clients.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles