Idée cadeau : un drone pour Noël ?

Un drone, une idée de cadeau original pour Noël ? [CC / Succo/Pixabay]

Alors que les vidéos "vues du ciel" font le tour du web et que la dernière tendance est aux "dronies" (un selfie pris par un drone), il ne fait aucun doute que le drone fera un tabac à Noël. Mais attention, avant d'offrir un tel appareil...

 

Les différents types de drones

Les appareils dirigés à distance, ou drones, sont classés en 7 catégories allant de A à F.

Seuls les drones de loisirs (A et B) et les appareils professionnels (C, D, E) peuvent être achetés par le grand public. Les drones civils, eux, nécessitent un brevet et des autorisations.

Equipés d'hélices ou de roues, ces appareils volants peuvent être contrôlés avec une télécommande ou même avec son smartphone. Ils sont de différentes tailles et poids, allant de quelques grammes à plusieurs kilos.

Les drones "jouets" offre l'avantage  d'être généralement simples d'utilisation, étant accessibles aux enfants. Les drones professionnels eux offrent une qualité supérieure, certains équipés même d'un réseau WiFi, d'une caméra vidéo full HD ou d'une lentille Fish Eye, tel que le Parrot BeBop Drone.

 

Combien coûte un drone ?

D'une trentaine d'euros pour un drone de loisir à plusieurs milliers d'euros pour un appareil sophistiqué, la gamme de prix est large en fonction des différentes catégories de drones.

Il faut compter au minimum une centaine d'euros pour s'offrir un drone professionnel.

 

Où acheter un drone ?

Sur Internet, des boutiques en ligne spécialisées proposent de nombreux modèles de drones, classés par catégories et par gamme de prix, tel que Droneshop.com par exemple. Il est possible d'acheter ces appareils sur des sites de vente en ligne plus généralistes, comme Amazon.

Autrement, des magasins de sport, de modélisme ou bien spécialisés dans les drones (tel que la marque Parrot) existent en France.

 

Quelle est la règlementation ?

Les drones sont encadrés par une règlementation stricte, qui peut faire l'objet de lourdes sanctions en cas de non-respect allant jusqu'à une peine maximale d’un an d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Ces appareils sont limités à 150 mètres d'altitude et doivent rester à portée de vue de leurs "pilotes". Les drones ne peuvent pas survoler des espaces règlementés comme les aéroports, les zones militaires, les hôpitaux ou les centrales nucléaires, ou encore les agglomérations et les rassemblements de personnes et d’animaux. A moins d'une autorisation légale.

Les drones équipés de caméra ou d'appareil photo sont quant à eux soumis aux règles encadrant la protection de la vie privée. Pour rappel, il est interdit d'enregistrer l'image ou les paroles d'une personne sans son consentement dans un lieu privé.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles