Le rétrogaming toujours aussi tendance

Hyperkin a lancé la Retron 5, qui permet de jouer en HD avec des cartouches d'anciennes consoles. Hyperkin a lancé la Retron 5, qui permet de jouer en HD avec des cartouches d'anciennes consoles. [E Concept]

Les jeux vidéo anciens ont le vent en poupe. Super Mario, Sonic, Megaman, Pac-Man, Alex Kidd, Bomberman… Pour les nostalgiques, les stars virtuelles des années 1980 et 1990 sont comme les bons vins, ils se bonifient avec l’âge.

 

Ces papys font de la résistance face à l’ultraréalisme qu’offrent aujourd’hui les next-gen. Un engouement que certains fabricants ont bien compris, à l’image d’Hyperkin. La firme californienne vient de lancer en France la Retron 5, qui permet de jouer en HD avec des cartouches de NES, Super Nintendo, Mega Drive et Game Boy (Color et Advance). Un tout-en-un vendu à près de 160 euros.

 

Le rétrogaming touche un public de plus en plus large

 
D’autres constructeurs se sont aussi lancés sur ce créneau, comme le Français Lëkki, qui reconditionne des consoles Nintendo des années 1990, et Sega lui-même, auteur cet été d’une réédition de sa Mega Drive sortie il y a vingt-cinq ans. Ces nouveaux acteurs du rétrogaming s’adressent à un public plus large. "Les néophytes et les plus jeunes ne sont pas forcément prêts à investir plusieurs centaines d’euros dans des consoles originales", note Camille Coste, qui organise chaque année deux ventes aux enchères spécialisées.
 
Un concept qui pourrait permettre à la mode du rétro de s’inscrire encore plus dans la durée. "Tout le monde veut retrouver les jeux de son enfance, que l’on soit né au début des années 1980, à la fin des années 1990 ou encore après", souligne l’expert.
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles