Horloge de l'Apocalypse : M-3 avant la fin du monde

L'horloge de l’Apocalypse détermine si la fin du monde est proche ou non[JOEL SAGET / AFP]

L’horloge, fictive, de l’Apocalypse (Doomsday Clock), qui détermine l’imminence ou non d’une grande catastrophe mondiale, a été avancée de deux minutes. Elle est rendue à un seuil qui n’avait plus été atteint depuis 1984.

Mis au point en 1947 par une équipe du Bulletin des scientifiques atomistes de l’Université de Chicago, ce dispositif prend en compte plusieurs critères (risques environnementaux, armement nucléaire, conflits entre nations) pour déterminer à quel point l’humanité est proche de l'Apocalypse.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le conseil, qui comprend dix-huit prix Nobel, n’est pas très optimiste. Alors que sur l’horloge, minuit représente la fin des temps, les scientifiques ont avancé les aiguilles à 23h57. C’est deux minutes de plus que la dernière fois où l’heure de cette horloge fictive a été modifiée, en 2012.

Ce mouvement s’explique par le fait que peu d’efforts ont été fournis pour endiguer les effets du changement climatique, notamment concernant les gaz à effets de serres, ou encore en raison du ralentissement de la réduction de l’arsenal nucléaire.

Ds précédents

En indiquant minuit moins trois, l’horloge de l’Apocalypse atteint une heure qu’elle n’avait plus franchie depuis 1984, moments de vives tensions entre l'URSS et les Etats-Unis, alors engagés dans la Guerre Froide.

Ce n’est pas pour autant le seuil le plus critique jamais atteint, puisqu’en 1953, la pendule avait été arrêtée sur 23h58. A ce moment-là, les Etats-Unis et les Soviétiques testaient chacun leur bombe H. 

Cette année-là, le bulletin écrivait : "Encore quelques mouvements de balancier et, de Moscou à Chicago, les explosions atomiques apporteront l’obscurité sur notre civilation."

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles