Photo : Olympus dévoile son nouvel hybride à toute épreuve

L'OM-D E-M5 Mark II ne craint ni l'eau, ni la poussière. L'OM-D E-M5 Mark II ne craint ni l'eau, ni la poussière.[© Olympus]

Avec sa série OM-D, Olympus est revenu en force dans la gamme des appareils hybrides haut-de-gamme. Cette semaine, la marque japonaise a dévoilé l'OM-D E-M5 Mark II. Un boitier expert qui profite d'un stabilisateur à toute épreuve et qui ne craint pas les basses lumières. Voici notre essai.

 

Modèle devenu mythique dans les années 1970 et 1980, l’OM d’Olympus a été ressuscité il y a trois ans sous l’ère numérique. Cet hybride expert, salué par la critique, revient dans une deuxième mouture qui a de quoi ravir amateurs et professionnels. Nous avons pu tester en avant-première le modèle E-M5 Mark II. Un appareil qui a de sérieux atouts pour défier la concurrence.

02_colympus.jpg

Un design vintage ravageur

Du point de vue design, l’E-M5 Mark II arbore toujours le look anguleux de la version d’origine. Le boîtier est composé d’un alliage de magnésium lui conférant de la robustesse sans être trop lourd (417 g sans objectif). Ce matériau l’arme aussi contre les intempéries et le froid.

A ceux qui aiment paramétrer chaque fonctionnalité de l’appareil, trois molettes permettent de le faire à la volée sans nuire à l’ergonomie. Et son écran tactile orientable offre des prises de vues plus créatives qu’en passant par son viseur électronique. Des filtres artistiques sont également de la partie pour ceux qui veulent s'amuser. (Les photos ci-dessous ont été prises avec l'OM-D E-M5 Mk II)

omd0120.jpg

© Nicolas Cailleaud pour Direct Matin

 

Une stabilité à toute épreuve

Côté technique, le modèle possède un système de stabilisation de l’image sur cinq axes, qui permet à son capteur (16 Mpixels) de prendre des photos dans des lieux où la luminosité est très basse et sans trépied.

Un mode autorise aussi à monter à 40 Mpixels mais ici le tripod est conseillé, puisque l'appareil prend automatiquement une série de huit photos qu'il assemble pour former un cliché à la définition impressionnante. En témoigne les tirages grands formats que nous avons pu voir. L'image s'avère détaillée à l'extrême.

omd00143.jpg

© Nicolas Cailleaud pour Direct Matin

 

Enfin, les amateurs de vidéo ou les réalisateurs dans l'âme seront comblés. Puisque le modèle propose pléthore de fonctionnalités pour assouvir leur passion. Il est par exemple possible de filmer en courant en Full HD à 60 images/seconde. Le résultat est impressionnant avec une qualité cinéma et une image fluide et stable, digne d'une steady cam.

OM-D E-M5 Mark II, Olympus, disponible début mars, à partir de 1 099 €.

Vous aimerez aussi

vie-numerique Cdiscount développe sa Marketplace
Robe de mariage
Chine Il épouse un robot qu'il a lui-même conçu
vie-numerique Qwant.bzh : un moteur de recherche 100% breton

Ailleurs sur le web

Derniers articles