Généalogie : des réseaux sociaux pour retrouver ses aïeux

Plusieurs centaines de milliers de Français mènent des recherches sur le Net pour leur arbre généalogique. Plusieurs centaines de milliers de Français mènent des recherches sur le Net pour leur arbre généalogique.[© Direct Matin]

Et si s’aventurer sur les ré­seaux sociaux était le meilleur moyen d’y retrouver la trace de ses ­ancêtres ? C’est le postulat des sites de ­généalogie Famicity.com, Ancestry.fr ou encore Myheritage.fr dont le succès ­explose.

 

Ces plates-formes numériques comptent déjà plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs français en quête d’aïeux et des millions dans le monde. Tous trois invitent à mettre en relation les différents membres d’une famille, du petit-fils au cousin éloigné.

C’est l’avantage avancé notamment par Famicity, conçu par deux Français, et qui compte aujourd’hui plus de 150 000 membres. Tous peuvent s’y retrouver facilement et s’échanger des informations précieuses pour découvrir les origines, mais aussi transmettre leur héritage (photos, documents…) à leurs descendants.

"Avec la crise, la famille revient au cœur du système social", souligne Simon-Pierre Mathieu, conseiller chez Famicity. Le site propose de fusionner les arbres ­généalogiques, dès lors que des familles se trouvent des ancêtres communs.

 

Des bases de données colossales

La force d’Internet est aujourd’hui d’accélérer leurs recherches qui, autrefois, s’avéraient bien plus fastidieuses dans les registres d’état civil. Si parmi les passionnés on trouve toujours les retraités, les utilisateurs de ces sites sont aussi de jeunes parents et même des adolescents qui se livrent à un véritable ­travail de détective.

Dans leur voyage à travers les siècles, les "généanautes" sont également épaulés par des bases de données importantes. Genealogie.com référence ainsi plus de 630 millions d’informations individuelles (état civil, arbres…) pour remonter le temps. Et pour aller approfondir ses ­recherches, les Archives nationales permettent aussi d’accéder à plusieurs millions de documents en ligne.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles