Musique : le streaming creuse son sillon

Spotify et Deezer comptent déjà 2 millions d'abonnés payants en France. Spotify et Deezer comptent déjà 2 millions d'abonnés payants en France.[© Direct Matin]

Révolution numérique oblige, l’écoute audio en streaming est devenue incontournable pour un marché de la musique qui peine à retrouver la croissance. Analyse.

 

L’année 2014 a marqué un nouveau tournant en France, puisque pour la première fois les plate-formes en streaming ont dépassé le marché du téléchargement audio, en dégageant 73 millions d’euros de revenus (+34 % sur an) contre 54 millions (-18,7 %).

Même si les ventes de disques physiques représentent encore 71 % du marché, les géants du streaming comme le suédois Spotify et le français Deezer affichent une forme insolente avec 2 millions d’abonnés à 9,99 euros/mois rien que pour l’Hexagone.

 

Apple prépare sa riposte

Depuis peu, Google a mis en place le même système via YouTube avec une écoute illimitée également à 9,99 euros. Mais cette année devrait marquer l’arrivée d’un acteur de poids dans ce secteur : Apple. La marque à la pomme accuse en effet des pertes sur sa plate-forme iTunes. Sa riposte, elle la prépare avec le fabricant de casques Beats Electronics qu’elle a racheté 2,6 milliards d’euros l’an passé. Et pour rattraper son retard, son futur système de flux audio pourrait afficher un tarif inférieur aux concurrents, à 7,99 euros/mois.

 

Le futur se dessine avec la musique hi-res

La musique en streaming pâtit toutefois d’une critique quant à la qualité de ses fichiers. Ces derniers sont jugés trop compressés pour profiter des subtilités d’un titre. La société française Qobuz présente déjà l’avenir de ce flux en proposant une écoute de qualité CD, supérieure aux MP3. Bientôt, ce sera au tour de la musique haute résolution (hi-res), qui dépasse le CD, d’être diffusée en streaming, notamment sur smartphone via un réseau 4G plus performant.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles