Ripsaw : un blindé sans pilote bientôt dans l'US Army ?

Ripsaw, futur élément précurseur de l'US Army sur le champ de bataille ? [Capture d'écran Youtube]

Avec la mise en service annoncée du Ripsaw, un véhicule blindé sans pilote et lourdement armé, la défense américaine franchit un nouveau pas vers la guerre du futur.

Les scénaristes de Terminator ont-ils été extra-lucides ? Comme dans leur scénarii les plus effrayants, la guerre de demain sera peut-être menée par des robots, des drones et autres armes sans pilotes. Alors que l'armée russe vient de présenter l'impressionnant char T14, susceptible d'évoluer sans pilote dans un futur proche, l'armée américaine annonce avoir mené avec succès des tests sur un blindé léger sans pilote : le Ripsaw.

Eclaireur

Conçu par l'entreprise Howe and Howe Technologies, et pensé à l'origine pour des applications civiles, le Ripsaw doit évoluer à une distance d'un kilomètre du poste de commande qui peut lui-même être placé à bord d'un véhicule en mouvement. Cette caractéristique lui permettra ainsi d'opérer en avant-garde des unités traditionnelles et de "nettoyer" les éventuelles positions ennemies en attendant l'arrivée des soldats. Un atout particulièrement précieux dans les combats asymétriques urbains contemporains.

Le système de téléguidage s'appuie sur une technologie éprouvée, bien connue des soldats américains, baptisée CROWS (Common Remotely Operated Weapons Station), déjà utilisée sur les champs de bataille. Par ailleurs, un système de tir déporté a été installé sur le Ripsaw, mettant en oeuvre le système ARAS (Advanced Remote Armament System) qui permet d'appliquer des tirs de différents calibres sur des positions ennemies de manière sécurisée.

L'humain demeure

Le responsable de ce programme d'armement a déclaré qu'il n'était pas prévu de robotiser entièrement le Ripsaw. La composante humaine demeure essentielle pour prendre les décisions tactiques, explique-t-il. Ce choix s'appuie en particulier sur un directive du ministère de la Défense américain de 2012 qui écarte la possibilité pour un robot de "prendre la décision" d'éliminer ou non un être humain. De quoi écarter encore - provisoirement ? - le scénario de Terminator.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles