Sennheiser Orpheus : on a testé le casque audio le plus cher du monde

Le casque Orpheus HE 1060 de Sennheiser possède son propre système audio à lampes. Le casque Orpheus HE 1060 de Sennheiser possède son propre système audio à lampes.[© n.cailleaud pour Direct Matin]

Le prix à payer pour vivre une expérience sonore hors du commun s'élève à 50 000 euros. Sennheiser a présenté cette semaine à Paris son nouveau casque audio Orpheus. Un modèle luxueux que nous avons pu essayer.

La marque allemande Sennheiser a voulu fêter ses 70 ans en produisant un objet de luxe et rare, puisque l'entreprise familiale ne peut en fabriquer qu'un par jour, soit 250 par an, car entièrement assemblé à la main.

Fabriqué à la main

Fruit de dix années de recherche et développement, le nouvel Orpheus HE 1060 sera offciellement disponible en 2016 et se destine à un public audiophile exigeant et fortuné. Il est en effet à ce jour le casque le plus cher au monde et revendique le titre de meilleur système audio de la décennie actuelle.

orpheus_set.jpg

Il faut dire que Sennheiser n'a pas été avare en matière de moyens pour forger son chef d'œuvre. Car le casque n'est pas fourni seul, il est accompagné d'un ampli à lampes. Marbre de Carrare importé d'Italie, membranes en platine pulvérisée, cuir véritable, transducteurs en céramique recouverts d'or... Tout respire ici la haute-couture de l'audio.

Dépasser les limites de la perception auditive humaine

Sur le papier, l'Orpheus affirme même pouvoir couvrir une gamme de fréquence allant de 8 Hz à 100 000 Hz. Du jamais entendu sur un casque audio. "Ce sont nos outils de mesures qui nous ont permis de mesurer ces capacités qui dépassent les limites de la perception humaine, puisque seul un éléphant ou une chauve-souris peut entendre une partie de ces fréquences", explique Manuel Ricke, chef de produits audiophiles chez Sennheiser.

En outre, l'appareil est proche du zéro distorition, puisque à 100 dB, le taux de distortion n'atteint que 0,01 %. Enfin, ce modèle est compatible avec l'ensemble des formats audios actuels, même si pour en profiter, il est conseillé de n'utiliser que du hi-res audio, voire des CD. Les MP3 étant trop compressés, la précision de l'Orpheus est telle qu'elle ne fait qu'accentuer les défauts d'un morceaux.

"Un moment magique"

Une fois face à l'appareil, il faut souligner que le design respire le très haut de gamme et la sobriété d'un modèle de référence construit pour durer. Appuyer sur le bouton de démarrage permet d'assister à un moment que Sennheiser à voulu "magique". Huit lampes émergent de leur socle pour s'allumer et prendre leur teinte orangée. Les boutons de réglages sortent doucement du boitier en marbre, tandis qu'un couvercle pivote pour libérer l'accès au précieux casque. Très confortable, ce dernier est aussi curieusement léger pour sa taille imposante.

Il suffit alors de fermer les yeux et d'appuyer sur le bouton play pour apprécier la musique autrement. Car effectivement, la restitution sonore est précise, chaque instrument se détache et la voix de l'interprète est présente. Le son est chaleureux avec des basses équilibrées. On y redécouvre alors des chansons que l'on connait pourtant par coeur, avec des détails instrumentaux que les casques communs ne savent pas reproduire. Un bel exercice de style et de savoir-faire, qui assure la relève du modèle Orpheus HE90 que Sennheiser avait lancé il y a déjà 25 ans.

Orpheus HE 1060, Sennheiser, 50 000 euros, disponible courant 2016.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles