Ghost Security Group traque Daesh sur le Web

GSP aurait déjà contribué à faire déjouer un attentat sur l'île de Djerba en Tunisie.[Marwan Ibrahim / AFP/Archives]

Alors qu’Anonymous a menacé dimanche 15 novembre Daesh de représailles après les attentats meurtriers de Paris, un autre collectif de pirates, le Ghost Security Group, entend lui aussi faire la chasse aux groupes terroristes sur le Web.

Pour mettre à mal la propagande de Daesh et du reste des organisations islamistes, le GSP a opté pour une méthode différente de celle employée par Anonymous qui a essentiellement axé la sienne sur la fermeture de comptes de réseaux sociaux.

Ghost Security Group se concentre davantage sur la collecte de renseignements en infiltrant comptes et messageries des combattants de Daesh. Une fois les informations recueillies, le GSP les transmettraient au FBI et aux agences gouvernementales. Néanmoins, l’agence fédérale américaine n’a jamais confirmé travailler en relation avec le collectif.

Sur la home de son site internet, Ghost Security Group met en avant son tableau de chasse en dévoilant par exemple le nombre d’ID de comptes Twitter potentiellement dangereux signalés par ses soins. GSP aurait déjà contribué à faire déjouer un attentat sur l'île de Djerba en Tunisie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles