La Nasa relance le projet X-Plane, l’avion du futur

Le projet X-Plane a pour ambition de mettre sur le marché des appareils à la fois plus économiques en carburant, plus écologiques et plus légers. [Crédit image : Nasa]

L’agence spatiale américaine est prête à donner un coup de jeune à son programme d’avions expérimentaux en développant des appareils à la fois plus propres, plus silencieux et plus rapides. Cette nouvelle génération de «X-planes», ou «avions-X», devrait voir le jour à l’horizon 2020.

Le projet X-Plane, le programme dédié à l’aviation de la Nasa, a permis à l’agence américaine de développer par le passé toute une série d’aéronefs expérimentaux. Laissé quelque peu en sommeil ces dernières années, il devrait prochainement connaître un regain d’activité, le président américain Barack Obama ayant débloqué les fonds nécessaires au redémarrage de l’activité.

A lire aussi : Lockheed Martin planche sur un avion supersonique silencieux

«L’histoire est sur le point de se répéter» a ainsi déclaré Jim Banke, directeur de recherche à la Nasa et responsable actuel du projet. «Nous sommes prêts à mettre dans les airs tout une série de nouveaux avions expérimentaux capables de repousser encore un peu plus les limites de l’aviation», a-t-il ajouté.

Des avions moins gourmands en carburant, plus écologiques et plus légers

L’un des objectifs du projet X-Plane est de démontrer que les avions de ligne peuvent utiliser deux fois moins de carburant tout en générant 75 % de pollution en moins précise la Nasa sur son site.

Les nouveaux appareils devraient également être plus silencieux même en se déplaçant à une vitesse supersonique, c’est à dire à une vitesse supérieure à celle du son. Le développement de matériaux composites inédits permettra en outre d’alléger considérablement le poids des appareils. Quant au délai, ces avions-X nouvelle génération pourraient voir le jour dans les dix prochaines années.

Un objectif économique

Mais si la Nasa est si enthousiaste a remettre en route son projet X-Plane, c’est aussi parce qu’elle espère à terme des retombées économiques pour l’industrie aéronautique américaine. «Plus nous construirons rapidement ces nouveaux avions-X et plus nous démontrerons l’efficacité de ces nouvelles technologies, mieux nous pourrons les vendre sur le marché» ne cache pas d'ailleurs Ed Waggoner, directeur des systèmes intégrés au sein de l’agence spatiale américaine.

A lire aussi : Ce qu'il se passe vraiment quand vous ne mettez pas le mode avion dans l'avion

Dans le passé, l'avion franco-britannique Concorde était déjà capable de voler à une allure supersonique, mais le prix élevé des trajets ainsi que la forte consommation de carburant de l’appareil associé à un bruit assourdissant avait rendu non rentable son exploitation. Avec ces nouveaux avions-X, la Nasa pense pouvoir remédier à ces inconvénients et réaffirmer du même coup la suprématie des technologies de l’aviation américaine face à ses concurrents. «A la Nasa, nous sommes tous très excités par cette nouvelle aventure qui, à coup sûr, pourra bénéficier à tout le monde» résume Jaiwon Shin, directeur de recherche à la Nasa. «Ce plan de dix ans va permettre aux Etats-Unis de maintenir son statut de leader mondial dans les années à venir», conclut-il.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles