On a testé la barre aquatique

Chaque cours s'organise en petit comité dans un bassin chauffé à 33 degrés. [© DR]

Alternative à la danse classique, la barre aquatique se déroule dans l'eau pour permettre de travailler les muscles en profondeur. La garantie d'une silhouette affinée en quelques semaines.

La barre aquatique, qu’est-ce que c’est ?

A l’origine de ce concept, Leïla Dilhac et Grégory Dominiak, tous deux membres du corps de ballet de l’Opéra de Paris. Ces danseurs professionnels ont collaboré avec le kinésithérapeute et ostéopathe Jean-Christophe Guillaumot. Ensemble, ils ont imaginé une activité complète qui s’inspire des exercices à la barre de danse classique, à effectuer cette fois-ci immergé dans l’eau, jusqu’à la taille. 

Comment se déroule une séance ?

Avant de rentrer dans le bassin de rééducation - et non une piscine - chauffé à 33 degrés, on prend une rapide douche puis on rejoint les trois autres participants. En effet, quatre personnes au maximum peuvent s’inscrire à une session afin que le professeur puisse prendre le temps de corriger chacun des élèves. Un travail intense en petit comité dans une ambiance bienveillante.

On commence par quelques échauffements pour prendre conscience de son corps et trouver ses appuis. Un exercice parfois peu évident à cause de la gravité inversée de l'eau. On enchaîne avec des dégagés, des pliés, des retirés, des ronds de jambes et des grands battements, sur des airs célèbres de musique classique comme ceux de Tchaïkovsky. Les novices ne doivent pas s'inquiéter, le professeur détaille les exercices hors de l'eau. Si le corps semble plus léger dans l'eau, les courbatures - surtout au niveau des fessiers - se feront ressentir dès le lendemain matin.

La séance s’achève par quelques minutes de relaxation. Dans la pénombre, on flotte tranquillement, aidé par des «frites» qui soutiennent les jambes et une bouée destinée à maintenir la tête hors de l’eau. 

Pour qui ?

Inutile d’avoir suivi un enseignement à l’Opéra de Paris ou d’avoir chaussé des demi-pointes pendant toute son enfance. Le cours est ouvert aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels. «Cette discipline est destinée à toute personne désireuse d’allonger sa silhouette, de gagner en souplesse et en bien-être au quotidien, d’améliorer sa posture par un renforcement musculaire global et dans l’auto-grandissement», expliquent les professeurs.

Où et quand pratiquer ?

Chaque dimanche, à partir de 10h, à la Balnéothérapie des Grands Augustins, 16 rue des Grands-Augustins, Paris (6e). Prévoir un maillot de bain, une serviette de toilette, une paire de chaussures antidérapantes (tongs, claquettes, sandales) et un bonnet de bain pour ceux qui ne souhaitent pas se mouiller les cheveux.

Combien ?

Une séance d’une heure coûte 45 euros. Il faut effectuer la réservation sur la-barre-aquatique.com. Des carnets sont également disponibles à l’achat. Il faut compter 200 euros pour 5 sessions et 375 euros pour 10.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles