Les 5 restaurants au feu de bois les plus chauds de Paris

Chez Justine, l'équipe prône un fonctionnement convivial, voire familiale et une élaboration artisanale.[©Roberta Valerio]

Une odeur de bois flambé embaume certaines rues de la capitale. Des plats parfumés, grillés, saisis, braisés au foin, aux herbes… La cuisson au feu est célébrée par de nouveaux restaurateurs parisiens et perpétuée par d'autres. Alors voici quelques adresses qui carburent pour passer un moment chaleureux autour d’une assiette savoureuse.

Carbón

Le Marais accueille un nouveau restaurant entièrement consacré à la cuisine au feu de bois. En entrant chez Carbon, on hume un parfum de foin et de bois de hêtre, mélangé à des arômes et épices fumés. Au menu, des pièces de boucher grillés, des fruits de mer braisés, du poisson fumé à l’écorce d’arbre et des légumes de saison en chips.

Le maitre du feu, c’est le chef suédois David Kjellstenius, qui propose notamment une Burrata fumée au foin (10 €), accompagnée de pêche grillée en entrée, un collier d’agneau, sauce au vin rouge à la sauge (36€), ou encore un gigot d’agneau et sa compote de pomme fumée (42€) à partager. Pour finir, une ganache chocolat à la fleur de sel et poudre de céleri (9 €). D’ailleurs, même les cocktails sont fumés et à découvrir au sous-sol.

marl0257.jpg

©Carbón / Sophia van den Hoek (Studio Unfolded)

Carbón, 12, rue Charlot (3e).

Chez Justine

Le four à bois et le barbecue sont les pièces maitresses de la brasserie. Dirigée par le jeune chef Julien Chevallier, Chez Justine propose une carte originale à base de produits frais, de viandes, poissons et légumes français.

A la carte, quelques plats réconfortants sont proposés tels que le magret de canard fumé et son jus corsé (18€), ou le poulpe grillé au paprika fumé (24€). Ce nouvel établissement fait également la part belle aux pizzas, avec des créations spéciales et gourmandes comme la Justine, à base de mozza fior di latte d’agerola, gorgonzola et poire fondante. Un lieu de vie où il est bon de se réchauffer au coin du feu.

justine_-_cuisine_croberta_valerio.jpg

© Roberta Valerio.

Chez Justine,96, rue Oberkampf (11e).

Le Flamboire

De la cuisine et des produits authentiques issus des terroirs. Au Flamboire, Le chef grilladin aveyronnais Jean-Yves Chesneau, fait voyager ses clients au pays de la grillade. Au menu, une sélection de viandes françaises de premier choix telles que le rognon de veau d'Aubrac entier et grillé au feu de bois (28€) et les côtes d'ageau d'Aveyron de chez Conquet (25€).

Pour les gourmets non carnivores, des dorades (portion de 500g environ à 25€), brochettes de gambas ou encore des coquilles Saint-Jacques à la plancha sont également proposées. A la vue de tous les clients, l’énorme cheminée au feu de bois offre un spectacle à la fois gustatif et visuel.

assiette-viande.jpg

©Le Flamboire

Le Flamboire, 54, Rue Blanche (9e).

Robert et Louise

Chez Robert et Louise, c’est ambiance fermière et rustique autour d’un bon feu de cheminée. Et la cuisine est à l’image de cet esprit campagnard qui se perpétue depuis 1958. Situé en plein cœur du quartier branché du Haut-Marais, cette auberge ne passe pas inaperçue.

Installés autour d’une grande table d’hôte, les clients retrouvent des recettes traditionnelles préparées au feu de bois telles que le magret de canard au miel, le contrefilet de bœuf (15,80€), un rognon de veau (17€) ou encore des gambas flambées au pastis (17€), le tout accompagné d’une salade et de légumes ou de croustillants de pommes de terre rissolés aux herbes.

robert_et_louise.jpg

©Robert&Louise

Robert et Louise, 64, rue Vieille du Temple (3e).

Maloka Fogo & Brasa

Le chef Raphael Rego a ouvert un deuxième restaurant aux recettes exotiques préparées façon « churrasco ». Maloka Fogo et Brasa fait voyager les papilles en Amérique du sud en proposant des plats cuits au barbecue à la brésilienne.

La première étape, un ceviche mariné à l'huile d'olives fumé (11€), suivi d’une Feijoada à la braise façon Maloka (26€), un plat populaire au Brésil à base de haricots noirs et de viande de porc. Et en dessert, on peut opter pour le tapioca coco façon riz au lait aux abricots frais (10€) ou l'ananas Victoria rôti à la braise. Quoi qu’il en soit, la dégustation est un véritable moment d’évasion.

maloka.jpg

©Julie Limont

 Maloka Fogo & Brasa ,1bis, rue Augereau (7e).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles