Les concerts à ne pas rater ce week-end à Paris

Silvertrain multiplie les concerts et partage la scène avec Motorhead, Rose Tattoo, Nazareth, Foreigner, Krokus.[©Silvertrain]

Attention les oreilles, ce week-end ça déménage à la capitale. Les parisiens vont vibrer au son des guitares, des claviers et des percussions. Voici les trois concerts à ne pas manquer.

Frustration

C’est un groupe de post-punk emblématique de la scène française. Depuis le début des années 2000, Frustration a toujours entretenu un esprit working-class et une musique pétillante entre du cold-wave façon Killing Joke et du punk new-yorkais. Plus de quinze ans après leur création, c’est toujours la même énergie qui les anime.

Derrière Empires of Shame, leur troisième album, le quintet dévoile un discours engagé comme dans Dreams, Law, Rights and Duties  qui évoque à la fois les lois et le rêve avec une rage contenue. Rythmée par des claviers dissonants, des guitares acérées et des synthés épileptiques, leur production affiche une liberté de ton, menée par la voix envoutante de Fabrice Gilbert. Attention, en raison de la crue de la Seine, le concert a été déplacé au Trabendo (19e).

Frustration, le 3 février, Le Trabendo (19e).

FKJ

FKJ sort un véritable nectar musical. Avec son premier opus intitulé French Kiwi Juice, le producteur franco-néo-zélandais fait preuve d’une grande mixité. En mélangeant du funk, de la soul et quelques soupçons jazzy et électroniques, Vincent Fenton confirme son talent de producteur. 

Entre les guitares, la basse, le saxophone, les claviers et les percussions, on se laisse porter par le sensuel We Ain’t Feeling Time, le mélancolique Canggu, ou encore le blues langoureux de Die With A Smile. Ce mutli-instrumentaliste propose tous les ingrédients nécessaires pour passer une soirée fruitée et conviviale.

FKJ, le 2 février, Le Trianon (18e).

Silvertrain

Silvertrain c’est cinq albums et plus de 600 concerts. Fondé autour du chanteur Philippe Yborra, le groupe français de hard rock a connu son heure de gloire dans les années 1980. Depuis, Silvertrain a subi quelques changements mais le quatuor est toujours aussi percutant.

Dans leur nouvel album, baptisé Walls Of Insanity, les titres sont accrocheurs et s’enchainent sans répit accompagnés d'une voix cristalline et puissante. A noter, la présence de deux invités d’envergure, Mat Lepond et Fred Chapellier sur le titre en français Pacte de sang.

Silvertrain, le 2 février, La Boule Noire (18e).

Vald

Le roi du second degré s’est imposé comme un phénomène incontournable. Avec un univers décalé et un parlé hystérique, Vald, de son vrai nom Valentin Le Du, s’est fait connaitre avec les tubes Bonjour et Selfie en 2015. Aujourd’hui il publie un premier album intitulé Agartha, dans lequel il ne faillit pas à sa réputation.

On retrouve quelques morceaux délirants comme Strip ou Petite Chatte, et d’autres plus accessibles comme Si J’arrêtais. Vald veut toucher les bords, effleurer les limites du rap et trouver de nouveaux horizons sonores encore inexplorés.

Vald, le 3 février, La Maroquinerie (20e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles