Où voir les grands gagnants des Molières 2018

De nombreuses pépites ont été primées hier soir, lors de la 30e cérémonie des Molières. [JOEL SAGET / AFP]

Grande messe du théâtre, les Molières ont récompensé lundi soir dix-neuf pièces, comédiennes, comédiens, auteurs et metteurs en scène du théâtre public et privé. Certaines sont encore à l'affiche. D'autres seront reprises prochainement. 

Pour ne pas passer à côté, voici les dates et les théâtres où voir ces pièces qui ont marqué l'actualité théâtrale en 2017 et 2018.  

«Adieu Monsieur Haffmann» pour ses quatre molières  

Première pièce écrite par Jean-Philippe Daguerre, plutôt habitué à monter les grands classiques, «Adieu Monsieur Haffmann» a décroché hier soir quatre Molières, dont celui de la meilleure pièce de théâtre privé, de l'auteur francophone vivant, de la révélation féminine pour Julie Cavanna, et du meilleur comédien dans un second rôle pour Franck Desmedt. Cette pépite portée par des comédiens au jeu tout en finesse, sur une mise en scène millimétrée, est à voir jusqu'au 30 juin au théâtre du Petit  Montparnasse

Tension, suspense, originalité, émotion, intelligence, humanisme émaillent cette pièce, qui tient en haleine le public avec son double pacte dingue entre Monsieur Haffman, bijoutier juif et son employé. Et pour cause, dans le Paris occupé, Haffmann demande à son employé de prendre la direction de sa boutique et de le cacher. Ce dernier, stérile, accepte à une condition : que son patron fasse un enfant à sa femme. La pièce à voir sans l'ombre d'un doute. 



«Art» qui vaut à Jean-pierre Darroussin le MOLIÈRE DU comédien de théâtre privé 

Alors que Jean-Pierre Daroussin a décroché hier le Molière du comédien pour sa prestation dans «Art», la pièce culte de Yasmina Reza est à l'affiche du théâtre Antoine jusqu'au 17 juin. Elle y sera reprise à partir du 11 septembre 2019. L'occasion de se délecter à nouveau  de ce classique du théâtre contemporain, traduit dans près de quarante langues, dans lequel l'achat d’une toile blanche va bouleverser au plus haut point la relation entre trois vieux amis - Yvan, Marc et Serge campés par Jean-Pierre Darroussin, Charles Berling, et Alain Fromager - et cristalliser tous les non-dits des uns et des autres. Darroussin y livre notamment un monologue jubilatoire qui mérite à lui seul le déplacement. 

Ariane Mnouchkine et «un printemps en Inde» en tournée à Lausanne

Absente hier soir, Ariane Mnouchkine et  «Une chambre en Inde» ont reçu deux des plus prestigieuses récompenses des Molières, celui de la meilleure pièce du théâtre public et celui de la mise en scène de théâtre public. Cette création collective du Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane Mnouchkine depuis 1964,  investira le Palais de Beaulieu à Lausanne en Suisse du 24 octobre au 18 novembre 2018. 

Jacques Gamblin Molière du meilleur comédien de théâtre public pour «1 heure 23' 14'' et 7 centièmes» 

Si pour l'instant, le spectacle qui a permis à Jacques Gamblin de décrocher le Molière du meilleur comédien n'est pas encore reprogrammé, l'acteur reprendra à partir d'octobre «Je parle à un homme qui ne tient pas en place», également nommé dans la catégorie meilleur seul en scène. La pièce passera par Paris au théâtre du Rond-Point, du 16 octobre au 18 novembre, suivi d’une tournée en région et reviendra à Paris, au 104, en mars 2019.  

Bande annonce de l'excellent spectacle 1 heure 23’ 14’’ et 7 centièmes créé par le comédien Jacques Gamblin avec le danseur Bastien Lefèvre . 

Blanche gardin lauréate du MOLIÈRE Du meilleur spectacle d'humour 

Si le spectacle de Blanche Gardin «Je parle toute seule» n'est actuellement plus à l'affiche, la quadragénaire, dont le discours a fait sensation hier soir, rode son nouveau spectacle à La Nouvelle Seine jusqu'au 29 juin. L'humoriste, qui s'est elle-même remis le Molière du meilleur spectacle d'humour, reprendra ce nouveau show en septembre à l'Européen. Comme dans ses deux premiers seuls en scène,  la comédienne y décryptera à sa façon, avec cette humour déliceusement grinçant qui fait son succès, la société, la vieillesse ou encore le féminisme. 

 Rod Paradot MOLIÈRE de la révélation masculine pour son rôle dans «Le fils» 

Pour sa première incursion théâtrale, Rod Paradot, César du meilleur espoir masculin en 2016 pour «La tête haute», s'est vu remettre hier le Molière de la révélation masculine pour son rôle de fils traumatisé dans «Le fils». La pièce de Florian Zeller, candidate malheureuse de cette 30e édition, puisqu'elle ne décroche qu'un Molière malgré ses six nominations, est à l'affiche de la Comédie des Champs Elysées jusqu'au 13 juillet.  Poignant.

joel pommerat et ses trois molières 

A défaut de pouvoir, pour l'instant, assister à une représentation du «Petit chaperon rouge», Molière du spectacle jeune public, et de «Cendrillon», Molière de la création visuelle qui a également valu à Joël Pommerat le Molière du metteur en scène de théâtre privé, il sera possible de plonger, cet été, dans l'univers de cet artiste inventif. Sa pièce «Ça ira (1) fin de Louis», trois fois primée lors des Molières 2016, sera reprise au 104 Paris du 16 au 20 juillet prochain. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles