Les derniers jours pour 5 expos incontournables à Paris

Le musée du Louvre reste le musée le plus visité de la capitale. [JEAN-PIERRE MULLER / AFP ]

Delacroix au Louvre, Guernica au musée Picasso… Le mois de juillet est synonyme de derniers jours pour les expos parisiennes. Panel des expos à voir avant qu’elles ne s’arrêtent.

Les vacances arrivent, et il n’y a pas que les beaux jours pour les annoncer. La programmation artistique aussi marque l’arrivée des congés d’été, avec la fin des principales expositions de printemps à Paris.

Exposition Guernica au musée Picasso jusqu’au 29 juillet

On ne la présente plus. Guernica, l’œuvre majeure de Pablo Picasso, qui a influencé l’intégralité de son travail, est l’objet d’une exposition exceptionnelle au musée Picasso (3e arrondissement).

Peint par Pablo Picasso en 1937, «Guernica» est devenu l’icône de la guerre civile espagnole, qui a rongé le pays entre 1936 et 1939. Une œuvre entièrement recontextualisée, avec des esquisses prêtées par le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, des archives photos et des études préparatoires.

Musée Picasso, 3e arrondissement. A partir de 12,5 euros. Ouvert tous les jours sauf le lundi.

exposition Art Attack jusqu’au 31 juillet

C’est un évènement haut en couleur. Installée dans le luxueux hôtel Royal Monceau, l’exposition-vente Art Attack célèbre l’art contemporain dans toute sa splendeur. Au programme, du street art, du pop art et des lives performances. Passionnés et futurs acheteurs découvriront les œuvres d’artistes français et internationaux de renom tels que Jef Aérosol, Banksy, Mr Brainwash, JonOne ou encore Kokian pour ne citer qu’eux. Récemment rénové par le célèbre designer Philippe Starck, le lieu accueillera pas moins de 30 oeuvres de la culture « Urbaine et Pop Art ».

Toutes sélectionnées par Art Photo Expo, partenaire exclusif de la galerie d’art du Royal Monceau, elles seront proposées à la vente entre 1600 et 20 000 euros. Parmi elles, le célèbre Bandana du pochoiriste Jep Arérolso, l’un des pionniers du street art, Samurai Cat de l’artiste multidisplinaire Hiro Ando, réputé pour ses séries de sculptures inspirées par la culture traditionnelle japonaise, mais aussi les moaiques de Chloé B.B qui composent un visage, un logo ou encore un un message, avec des milliers d’images comme Bla Bla Bla.

Art Attack, jusqu’au 31 juillet, Le Royal Monceau Raffles Paris (8e).

Vhils, Fragments urbains au Centquatre jusqu’au 29 juillet

Brûler, gratter, creuser… autant de techniques utilisées par le Portugais Vhils. Cet artiste, emblème du street art, a plutôt l’habitude de s’exposer grandeur nature, sur des pans entiers de murs à Lisbonne ou à Rio de Janeiro.

Au Centquatre (19e arrondissement), pas de murs grandiloquents, mais des fragments ou des portes en bois, des plaques de métal gravées et des impressions à l’acide. De quoi donner un bel aperçu de l’œuvre de l’artiste.

Le Centquatre (19e arrondissement), ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h. Billets à partir de 3 euros.

Memoria, photographies de James Nachtwey, à la maison européenne de la photographie jusqu’au 29 juillet

La guerre au plus près. Qu’ils soient figés, en mouvement, plans serrés ou plus larges, les clichés de James Nachtwey, photoreporter de guerre américain, marquent pour longtemps les visiteurs. Adepte de tous les terrains de guerre, de la Palestine au Rwanda en passant par l’Irlande du Nord, le photographe de renommée internationale a le don pour intégrer son spectateur aux situations qu’il capture.

A la Maison européenne de la photographie (4e arrondissement), plus de 200 clichés de James Nachtwey sont répartis en 18 chapitres, autant de terrains de guerres foulés par le reporter, jusqu’au 29 juillet prochain.

La Maison européenne de la photographie, du mercredi au dimanche de 11h à 19h45. Billets à partir de 5 euros.

 Game of Thrones au Parc des expositions

Le Royaume des Sept Couronnes pose ses valises dans la capitale. Alors que l’ultime saison 8 de la série américaine Game of Thrones au succès planétaire est prévue pour 2019, le Parc des Expositions de la Porte de Versailles propose aux fans de revivre les grands moments de la saga jusqu’au 2 septembre.

Directement inspirée de la série mythique de HBO, l’exposition officielle Game of Thrones : The Touring Exhibition, permet à tous les inconditionnels d’admirer de près les accessoires, comme les couronnes et les armes qui ont servi pour le tournage, les costumes portés par les protagonistes, mais aussi les décors authentiques de la série. Au total près de 2000 m2 de surface ont été aménagés pour recréer l’univers mythique de George R.R. Martin.

game_of_trones_expo_bcn_9_by_alba_ruperez_0.jpg

©DR

Game of Thrones : The Touring Exhibition, jusqu’au 2 septembre, Parc des Exposition, Porte de Versailles, Pavillon 2.1, (15e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles