Un couple d'exception à découvrir au Musée de l'Ordre de la libération

Pièces archéologiques et éléments biographiques reviennent sur l'incroyable destin du couple Hackin. [DR ]

Le musée de l'Orde de la Libération célèbre jusqu'à la rentrée les époux Hackin, un couple passionnant uni par la passion de l'archéologie et de la patrie. 

Le destin exceptionnel d’un couple, de 1907 à 1941. Archéologues de renom, résistants de la première heure, duo inséparable dans le travail comme dans leurs convictions, les époux Joseph et Marie Hackin sont au centre de l’exposition temporaire De l’Asie à la France libre, présentée jusqu’à mi-septembre. Il faut dire que le parcours de ces deux personnalités, seul couple a avoir été nommé compagnons de la libération, est digne d’un récit épique.

Mêlant à la fois éléments biographiques et pièces archéologiques uniques, tels que Le bouddha de Païtava et les trésors de Begram dont les Hackin sont à l’origine de la découverte, ce rendez-vous dévoile leur contribution au monde de l’art et de l’archéologie, ainsi que leur engagement pour la France libre. Un parcours où l’on suit ce tandem dans leurs expéditions en Asie et en Afghanistan, lors de leur départ pour Londres, où ils furent parmi les premiers à rejoindre le général de Gaulles dès 1940, jusqu’à leur décès, l’année suivante, alors que le navire qui les conduit en Orient est torpillé par les allemands. 

De l’Asie à la France libre, jusqu’au 16 septembre, Musée de l’Ordre de la Libération, Hôtel des Invalides, Paris 7e.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles