Les 3 offres pour un déjeuner sur le pouce chic et original à Paris

La maison Petrossian propose des sandwichs sous forme d'omelettes garnies. [© Géraldine Martens]

Si certains en ont assez du traditionnel jambon-beurre ou du burger-frites, des enseignes ont imaginé des recettes savoureuses pour une pause déjeuner réussie.

La box Street Art de Sushi Shop

Pour fêter ses 20 ans, la marque Sushi Shop a imaginé une box en édition limitée déclinée en trois versions, chacune customisée par les artistes Nasty, Jay One ou Ed Broner.

Chaque coffret se compose de quarante-deux pièces pour 45 euros, incluant trois créations. Le Carrot tulip à base de carotte snackée, fromage frais et wakamé, le California salmon pepper avec de la mayonnaise au poivre vert et ciboulette, et le Spring chicken teriyaki, un maki façon roll plein de fraîcheur grâce à la présence de trévise et de coriandre. Les amateurs de cuisine nippone apprécieront aussi le Spring crevette ou le Maki salmon roll.

box_jayone_ouverte.png

© Sushi Shop

Le Rostoff de Petrossian

Connue pour son caviar, la maison Petrossian pourrait conquérir le cœur de dizaines de gourmands grâce à son Rostoff. Clin d’œil à la street food, ce sandwich revisité, imaginé par Mikaël Petrossian, se présente sous la forme d’une omelette garnie roulée comme un wrap que l’on découpe en petites bouchées. Les recettes changent en fonction des saisons. On raffole du Moscou (10 euros) renfermant un tartare de saumon fumé agrémenté d’une crème à l’aneth et de cornichons Malossol ou du Juneau (9,50 euros) parfait avec ses œufs de saumon, son gingembre moulu et ses morceaux d’avocat.

les_rostoff_cgeraldine_martens.jpg

© Géraldine Martens

Le Marxito de Thierry Marx

Le chef doublement étoilé vient d’inaugurer une nouvelle adresse à deux pas des Champs-Elysées où est proposé, sur place ou à emporter, le Marxito, du nom du fast-food premium. Pour son fameux sandwich, Thierry Marx s’est inspiré des doriyaki, ces crêpes épaisses fourrées de pâte de haricots rouges très en vogue à Tokyo, qu’il réalise à partir de farine de sarrasin. Préparées en version salée ou sucrée à partir de 4 euros, différentes recettes égayent la pause déjeuner à l'instar du Marxito aux aubergines marinées-scarmozza-sauce piquilhos, au saumon fumé- radis japonais- avocat ou à la crème onctueuse au thé matcha.

dejeuner_marxito_credit_mathilde_de_lecotais_hd_0.jpg

© Mathilde de l'Ecotais

Vous aimerez aussi

Ligue des champions Coupe du monde : Les 5 services de livraison pour un plateau foot réussi
Japon Japon : un thon rouge vendu 605.000 euros
sushis Le top de la cuisine japonaise

Ailleurs sur le web

Derniers articles