Clemenceau à l'honneur d'un musical pour les 100 ans de l'armistice

Le récit du quotidien des poilus croise celui de la vie de Georges Clemenceau. [©DR]

Des expositions aux bandes dessinées, les sorties et parutions autour de la Première Guerre mondiale se multiplient à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918. Avec «Clemenceau, le musical», l'auteur-compositeur Jacques Raveleau-Duparc propose ce week-end un spectacle original au Palais des Congrès, entre hommage aux poilus et éloge du «Tigre».

Soutenus par un impressionnant orchestre symphonique, les comédiens font revivre, du tocsin annonçant la conscription à l'annonce de l'armistice, les heures les plus sombres de ce conflit devenu symbole d'une boucherie. Une fresque poignante, ou les héros du quotidien, sur le front comme à l'arrière, sont les véritables héros autant que les victimes. Les vingt artistes -autant que de chansons-alternent entre la grande et la petite histoire, appuyés par des images d’archives et un décor de tranchées. Mais au total, ce sont pas moins de 120 personnes que l'on retrouve sur scène, pour 1h40 d'un spectacle durant lequel les destins de ces jeunes poilus croiseront celui de Georges Clemenceau, entre drame et espoir.

C'est d'ailleurs le «Tigre» qui donne sa narration au spectacle, alors qu'il envisage, face à l'océan en Vendée, au soir de sa vie, de rédiger ses mémoires. Loin de vouloir glorifier les actes guerriers et la fureur du conflit, ce spectacle musical grand public a le mérite de mettre en exergue l'absurdité d'une guerre qui ensanglanta le monde entier.

Clemenceau Le musical, les 10 (16h/20h30) et 11 novembre (15h), Palais des Congrès, Paris 17e. viparis.com  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles