Une exposition sur la sculpture gothique au musée de Cluny

Plus qu’à une simple juxtaposition de répertoires divers, le visiteur assiste à la naissance d’un art, hybride et fascinant. [©Service presse RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Michel Urtado ]

A la frontière entre l’art roman et l’art gothique, le style qui se développe en Île-de-France de 1135 à 1150 est aussi fascinant que méconnu. L'exposition du musée de Cluny revient sur les premières heures de cette esthétique.

Jusqu’au 7 janvier, le musée de Cluny (5e) propose un éclairage nouveau sur la genèse de la sculpture gothique autour de l’abbaye Saint-Denis, de Notre-Dame de Paris et de la cathédrale de Chartres, hauts lieux d’innovations aussi bien techniques que stylistiques et iconographiques.

1_6.jpg

© Service presse RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Michel Urtado

Car si l’on doit l’invention des portails à statues-colonnes aux sculpteurs œuvrant à l’abbatiale de Saint-Denis, c’est à la cathédrale de Chartres que ce modèle trouve son plein aboutissement, avant d’adopter son expression la plus riche d’avenir, de retour à Saint-Denis, au portail des Valois.

5_2.jpg

© DRAC Centre-Val-de-Loire / François Lauginie

A travers près de 130 œuvres - des colonnettes ciselées de la façade de Saint-Denis, aux enluminures chartraines et autres sculptures et vitraux du XIIe siècle – les visiteurs découvriront leurs sources d’inspiration commune, tout en assistant à la naissance d’un nouvel art, à environ neuf siècle de distance.

17_0.jpg

© Philippe Plagnieux, Claudine Lautier

Naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres 1135-1150, jusqu’au 7 janvier, musée de Cluny (5e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles