L'Olympia ouvre son restaurant hommage : «Le Petit Olympia»

Le comptoir du Petit Olympia accueille le public comme les artistes [©Mikael Semhoun] Le comptoir du Petit Olympia accueille le public comme les artistes. [©Mikael Semhoun]

La salle de spectacles parisienne renoue avec son histoire en ouvrant un restaurant à son image : « Le Petit Olympia » situé 6, rue Caumartin, à Paris (9e). Il succède au Bar Romain, autrefois haut-lieu des nuits parisiennes et intimement lié à l’histoire de l’Olympia.

Cet établissement avait ouvert en 1905, quelques années seulement après le lancement du premier Olympia. Il est rapidement devenu le QG de Bruno Coquatrix, directeur emblématique du music-hall de 1954 à 1979. Avec son propriétaire Lucien Papillon, ils ont réussi à faire de ce bistrot un endroit incontournable : «La plupart des artistes qui se produisaient à l’Olympia finissaient leur nuit ici» raconte Christian Soulabaille, actuel directeur général de l'Olympia.

c_mikael_semhoun_1.jpg

©Mikael Semhoun

Aujourd’hui un nouveau chapitre s’ouvre. C’est le chef Benoît Gauthier qui officie en cuisine. La carte fait la part belle aux tartares. Son nouveau plat signature, «le tartare façon Grand Pan», est une référence à son premier restaurant. Viandes nobles, frites coupées à la main, produits du terroir…les équipes de l’Olympia lui ont laissé carte blanche: « J’ai pu y mettre ma patte, leur proposer une table sincère avec des produits de saison et un esprit bistronomique auquel je tiens » confie t-il. 

c_mikael_semhoun_8.jpg

©Mikael Semhoun

Cette ouverture se veut un rapprochement concret avec la salle de concert mythique. Un tunnel a même été creusé cet été entre les loges et le restaurant pour «rétablir ce lien physique» précise Christian Soulabaille. Les artistes ont donc désormais la possibilité de s’y attabler après leur spectacle et de rencontrer leur public, comme ils le faisaient jusqu’en 1997.

Et les projets ne manquent pas. « Nous allons développer les scènes ouvertes, les showcases ainsi qu’un bar à vinyles, avec une platine disques à disposition. Nous voulons retrouver l’âme et l’ambiance joyeuse du lieu en revenant à ses fondamentaux, l’annexe des artistes, mais aussi le café-théâtre. » explique Morgane Chogon, la directrice du Petit Olympia.

Vous aimerez aussi

PinotBleu propose de composer son propre coffret de six bouteilles de vins.
food Pinotbleu présente son offre de Noël
food On a testé Roxo, le nouveau resto des Bains Douches à Paris
food Vin : Les 5 domaines à visiter au salon des vignerons indépendants à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles